Coupe du monde : un festival de Musa permet au Nigeria de dominer l’Islande

, modifié à
  • A
  • A
Ahmed Musa a inscrit un doublé contre l'Islande, vendredi, lors de la 2ème journée du groupe D.
Ahmed Musa a inscrit un doublé contre l'Islande, vendredi, lors de la 2ème journée du groupe D. © Mark RALSTON / AFP
Partagez sur :
Un doublé de l’attaquant du CSKA Moscou a permis au Nigeria de battre l’Islande (2-0) et de se relancer totalement dans le groupe D, celui de l'Argentine.
LE RÉSUMÉ DU MATCH

Il a fallu trois mi-temps au Nigeria pour entrer dans sa Coupe du monde. Impuissants face à la Croatie pour leur entrée dans la compétition (défaite 2-0), encore bien ternes en première mi-temps face à l'Islande, vendredi, à Volgograd, les Super Eagles ont ensuite réalisé une deuxième période de feu, marquée par les deux buts splendides de l’attaquant du CSKA Moscou Ahmed Musa.

Vainqueur 2-0, l’équipe entraînée par le Franco-Allemand Gernot Rohr, également consultant sur Europe 1, est désormais deuxième de son groupe, derrière la Croatie (6 points), et devant l’Islande et l’Argentine (1 point).

Musa, version enchaînement et version slalom. Gernot Rohr, qui avait fait le choix de titulariser le seul Odion Ighalo en pointe contre la Croatie, avait cette fois opté pour une attaque à deux avec Kelechi Iheanacho associé à Ahmed Musa. Bien lui en a pris. Car après une période très pauvre, des deux côtés d'ailleurs, les deux joueurs furent impliqués sur l'ouverture du score nigériane. Iheanacho récupéra avec brio le ballon au milieu du terrain avant de servir Victor Moses sur la droite. Le joueur de Chelsea trouva Musa dans le cœur de la surface, le joueur du CSKA enchaînant contrôle en porte-manteau et volée hors de portée d'Hannes Halldrosson (1-0, 49e).

Musa, auquel l'air de la Russie réussit bien, faillit alourdir le score, mais sa frappe fut repoussée par la barre (74e). Ce n'était que partie remise, car, une minute plus tard, Musa se fendit d'une action de grande classe, prenant Kari Arnason de vitesse, évitant Halldorsson, et plaçant le ballon entre Sverrir Ingason et le poteau gauche (2-0, 75e).

Et maintenant l'Argentine ! L'Islande, malmenée par la vitesse des Super Eagles, eut une occasion en or de revenir dans la partie, à une grosse dizaine de minutes de la fin. Mais Gylfi Sigurdsson expédia le penalty (obtenu via la VAR) au-dessus de la barre transversale de Francis Uzoho. Le Nigeria n'eut plus trop d'autre occasion de trembler et scella sans problème ce succès 2-0, qui lui permet de compter trois points et d’équilibrer sa différence de buts, ce qui pourrait compter lors de la dernière journée. Le Nigeria y retrouvera mardi l'Argentine, comme en 2014. L'Albiceleste s'était imposée 3-2, mais les deux équipes s'étaient qualifiées pour les huitièmes de finale à l'issue de la dernière journée de la phase de groupes. Ce ne sera pas le cas cette fois, car la Croatie a déjà sa place réservée