Paris Games Week : tout ce qu'il faut savoir pour ne pas se perdre au salon du jeu vidéo

  • A
  • A
Paris Games Week : tout ce qu'il faut savoir pour ne pas se perdre au salon du jeu vidéo
Image d'illustration. @ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le salon du jeu vidéo Paris Games Week est de retour à Paris jusqu'à mardi. Europe 1 vous guide pour réussir votre visite.

En pleine vacances de la Toussaint, la Paris Games Week, le salon français du jeu vidéo à Paris. Organisé par le syndicat des éditeurs de jeux de loisirs (SELL), il est l'occasion pour tous les constructeurs et éditeurs de présenter les jeux qui sortiront d'ici à la fin de l'année et se retrouveront peut-être au pied du sapin à Noël. Ouvert jusqu'à mardi à la Porte de Versailles, il permet d'essayer les nouveaux jeux pour console ou pour ordinateur, un enjeu clé alors que plus de deux français sur trois se disent joueurs, d'après un sondage réalisée par l'institut Ifop. Chez les jeunes, la part de joueurs monte même jusqu'à 91%. Europe 1 vous guide avant la visite.

Comment s'y rendre ?

La Paris Games Week est organisée au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Le salon est ouvert à tous jusqu'à mardi 30 octobre au soir. L'accès y est payant. L'entrée est facturée 19 euros pour la journée, un tarif réduit pour les moins de 18 ans et les étudiants est proposé à 15 euros. L'entrée est gratuite pour les moins de sept ans.

Hall 1, les gros jeux de la fin d'année

Les gros éditeurs et constructeurs sont regroupés dans le hall 1 du salon. Du côté des fabricants de console, PlayStation, Xbox et Nintendo sont présents avec leurs propres stands pour permettre aux visiteurs d'essayer les derniers jeux compatibles avec leurs consoles. Sur le stand de Sony il est par exemple possible de découvrir Fifa 19Battelfield V ou encore le prochain opus de Call of Duty : Black Ops 4. Le stand de Microsoft regorge lui de jeux qui sortiront en 2019 avec, notamment, Kingdom Hearts 3 (janvier 2019), Resident Evil 2 (janvier 2019), Metro Exodus (février 2019), Devil May Cry 5 (mars 2019) et The Division 2 (mars 2019). Surtout, pour la première fois cette année, Microsoft a rendu son stand intégralement accessible aux personnes à mobilité réduite. Un espace de jeu équipé de la manette Adaptive pour les personnes en situation de handicap est également présent.

Nintendo, de son côté, présente la majorité des jeux attendus sur sa console, la Switch d'ici la fin de l'année et en particulier Super Smash Bros Ultimate, dont la sortie est prévue en décembre. Il est également possible de s'essayer à Pokémon Let's GO. Tous les éditeurs disposent aussi d'un stand. Le français Ubisoft, dont le jeu phare de l'année, Assassin's Creed Odyssey, est sorti début octobre, le présente sur le salon. Du côté des titres plus légers, il est possible de se trémousser sur Just Dance 2019, disponible depuis quelques jours. Red Dead Redemption 2, le nouveau jeu très attendu de la fin d'année signé Rockstar Games est lui omniprésent sans l'être réellement. Il est en effet impossible de l'essayer sur le salon, mais il est sur toutes les lèvres et sort sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Fortnite s'invite à la fête

Pour la première fois en France, Fortnite, le jeu événement de l'année, jouable sur PC ou sur smartphone s'invite à la Paris Games Week. Petite particularité du stand : il ne permet d'essayer le jeu car aucune borne de jeu n'y est installée. De nombreuses activités en rapport avec le jeu sont en revanche proposées. Il est par exemple possible s'amuser avec un rodéo mécanique, une tyrolienne, une course d'obstacle, un photo booth et ou de réaliser une vidéo en lien avec le jeu. Une boutique permettant d'acheter les goodies du jeu, et notamment des des sweets et des t-shirts, est également présente.

Des jeux made in France

On a tendance à l'oublier, mais les Français excellent dans le jeu vidéo. De nombreux indépendants de la France entière ont fait le déplacement pour présenter leurs jeux. Parmi eux, Unruly Heroes (Magic Design), les party games Skelittle : A Giant Party (Bubble VR) et dWARf (Unexpected), et le très compétitif Noara (Atypique). Des titres célèbres sont également de la partie comme Life Is Strange 2 (Dontnod Entertainment) et le petit nouveau d’Ankama, Waven. Ils sont regroupés dans le hall 1 du salon.

Travailler dans le jeu vidéo

Pour ceux qui souhaiteraient travailler dans le monde du jeu vidéo, le SELL a regroupé les écoles, les formations et certains ateliers dans le hall 2.2. Que ce soit en infographie, en cinématique, en programmation, en animation 3D ou testeurs de jeu, le jeu vidéo recherche de nouvelles recrues dans de nombreux domaines. Cette année de nombreux étudiants issus de 22 écoles et formations sont présent sur place pour expliquer leurs dernières créations au public. Un espace de jeu dédié aux plus jeunes enfants est également présent dans ce hall.

Samedi soir, place à la musique

Pour la deuxième année consécutive, le Paris Games Week Symphonic, un concert dédié aux jeu vidéo est organisé en parallèle du salon. Organisé au Dôme de Paris - Palais des sports samedi 27 octobre au soir, il est l'occasion de découvrir les morceaux les plus populaires de l'univers du jeu vidéo, mais dans un concert rock produit et animé par le célèbre compositeur Tommy Tallarico, fondateur de Video Games Live. Les entrées sont proposées à partir de 39,90 euros.