Tennis-Masters 1000 de Paris : Stan Wawrinka boit un café en plein match

  • A
  • A
Tennis-Masters 1000 de Paris : Stan Wawrinka boit un café en plein match
Wawrinka s'offre un petit café pendant son premier set face à Nadal, vendredi soir.@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

INSOLITE - Le Suisse a eu besoin d'un petit remontant pour dominer Rafael Nadal, vendredi, en quarts de finale du Masters 1000 de Paris.

Il est un peu moins de 23h30, vendredi, à l'AccorHotels Arena, dans le premier set du dernier quart de finale d'une journée marathon au Masters 1000 de Paris. Breaké d'entrée par Rafael Nadal, Stan Wawrinka paraît à moitié endormi. Le n°4 mondial décide alors de changer les choses et demande à ce qu'on lui serve... un café ! Et "Stan the man" de siroter tranquillement sa boisson chaude au changement de côté. La scène est pour le moins insolite dans un tournoi de cette importance. "C'était parfait, l'arbitre m'a dit que je pouvais commander un club sandwich aussi", a souri le Vaudois au micro d'Europe 1 à l'issue de la rencontre. "C'est sympa ici, il y a un canapé, une petite table, une petite lampe, un peu de musique. On était vendredi soir, j'aurais bien pris un gin tonic mais on n'avait pas le droit."

Wawrinka avec son petit café :

Café et cachet d'aspirine. On ne sait pas quelle est la part de fantaisie du joueur et de coup de communication dans ce café impromptu : en effet, AccorHotels a non seulement donné son nom à la salle mais a également signé un partenariat avec le tournoi, qui se matérialise par un affichage sur le fauteuil des joueurs. Le café a été servi par le groom qui apporte les serviettes aux joueurs avant la rencontre... Etrange. Mais drôle, quoi qu'il en soit. Et surtout, Wawrinka a assuré le service après-vente en remportant la rencontre à l'issue de deux sets acharnés et deux jeux décisifs (7-6[8], 7-6[7], avec une fin de match à 1h11 du matin !). Dans la deuxième manche, ce n'est pas un café que "Stanimal" a demandé mais un... cachet d'aspirine.

Face à Djokovic en demies. Un cachet d'aspirine, Wawrinka en aura bien besoin puisqu'il retrouvera samedi en demi-finales le n°1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, vainqueur lui aussi de son quart de finale en deux jeux décisifs contre le Tchèque Tomas Berdych (7-6[3], 7-6[8]), son 20e succès de rang et ses 27e et 28e sets remportés d'affilée. Djokovic-Wawrinka, ce sera également une revanche parisienne entre les deux joueurs, cinq mois après la finale homérique de Roland-Garros, remportée par Wawrinka.



"Je ne vois pas ça comme une revanche", a nuancé le Suisse, qui a accroché à son sac une réplique miniature du short qu'il portait porte d'Auteuil au printemps dernier. "C'est à chaque fois un nouveau match, un nouveau challenge pour moi. Novak a été quasiment imbattable toute l'année. Quand je l'ai battu, j'ai fait le match de ma vie, sur une finale de Grand Chelem, sur terre battue. Demain (samedi), ça va être complètement différent. En indoor, en deux sets, il m'a souvent sèchement battu. Ça a toujours été difficile, surtout en fin d'année. Maintenant, ici, ce sont des conditions lentes, si j'arrive à bien récupérer et être prêt pour le combat demain (samedi), j'espère pouvoir le bousculer." Peut-être avec un autre petit café.