Tessa Worley : Vaultier, "ça donne des idées"

  • A
  • A
Tessa Worley : Vaultier, "ça donne des idées"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La skieuse tricolore, en rééducation, a apprécié la victoire de Vaultier en snowboard.

Forfait en raison d'une blessure à un genou, la championne du monde de géant Tessa Worley a suivi les Jeux olympiques depuis son canapé. Cela ne l'a pas empêchée de vibrer au rythme des médailles des athlètes tricolores et notamment de Pierre Vaultier qui, comme elle, était en rééducation il y a quelques semaines.

Entre télé et rééducation. "J'ai été blessé au mois de décembre donc j'ai eu le temps de me faire à l'idée de rater ces Jeux et je suis devenue supportrice et spectatrice", a expliqué la skieuse du Grand-Bornand sur Europe 1. "J'ai vécu une partie de ces Jeux à la maison, où je n'avais pas vraiment le droit de faire grand-chose, donc j'ai passé un certain temps à les regarder. Ensuite, j'ai pu attaquer la rééducation sur la dernière semaine des Jeux. Entre deux séances de kiné et de remise en forme, j'ai pu regarder des épreuves qui me tenaient à cœur, notamment avec des Bornandais qui ont brillé." Ivan Perrillat-Boiteux (bronze lors du relais de ski de fond), Steve Missillier (argent en géant) et Jonathan Midol (bronze en skicross) viennent du Grand-Bornand, la station de Tessa Worley.


Pierre Vaultier, l'exemple.Des 15 médailles tricolores, Tessa Worley en retient une tout particulièrement, celle de Pierre Vaultier en snowboardcross. "Il a vécu des moments très difficiles dans son chemin vers les Jeux, vers la médaille d'or et vraiment, il m'a impressionné parce qu'il était dans un état de santé pas optimum et il a réussi à aller la chercher en conquérant. Il m'a inspiré pour la suite", reconnaît la championne française. Comme elle, Vaultier a souffert des ligaments croisés d'un genou. "On se dit que c'est magique ce qu'il a fait. On se dit que tout ça peut arriver. Ça donne des idées." De son propre aveu, sa rééducation, opérée il y a deux mois, se passe "très bien". Avant les prochains Jeux olympiques d'hiver, qui auront lieu en 2018, à Pyeongchang, et vers lesquels elle semble déjà tournée, Tessa Worley aura d'autres grands rendez-vous à honorer, à commencer par les championnats du monde de Vail, qui auront lieu en février 2015.

sur le même sujet, sujet,

MÉDAILLES - Le bilan français est-il si bon que ça ?

ROMAN-PHOTOS - La Russie clôt ses Jeux en beauté