Mondiaux d’athlétisme : les 10 moments où il faudra être devant votre télé

  • A
  • A
Mondiaux d’athlétisme : les 10 moments où il faudra être devant votre télé
Van Niekerk, Bolt et Lavillenie font partie des stars à surveiller pendant les mondiaux. @ AFP/Montage Europe 1
Partagez sur :

Le dernier 100 m de Bolt, la course au premier titre mondial de Lavillenie, les espoirs de Christophe Lemaitre sur 200 m… Retrouvez la liste des rendez-vous à ne pas manquer.

Que les passionnés d'athlétisme se réjouissent : cette année, il n'y aura pas besoin de mettre son réveil au milieu de la nuit pour profiter des meilleurs moments des championnats du monde. Ni même, pour ceux qui n'ont pas la chance d'être en vacances, de conjuguer travail et finales incontournables : une seule heure de décalage nous sépare de Londres, où les meilleurs athlètes du monde ont rendez-vous du 4 au 13 août au Queen Elizabeth Olympic park. Europe1.fr a fait la liste des moments incontournables de la compétition (heure française).

  • Vendredi 4 août, 22h20 : Mo Farah devant son public

La course, seule finale prévue le premier jour des championnats, devrait immédiatement faire décoller l'ambiance : devant son public, le fondeur britannique Mo Farah tentera d'être sacré champion du monde du 10.000 m, sur la piste où il avait remporté les Jeux olympiques de Londres en 2012. Frissons en prévision.

  • Samedi 5 août, 22h45 : Bolt pour l'Histoire

C'est son ultime défi. Depuis 2008, la première place n'a jamais échappé à Usain Bolt lors des Jeux olympiques et championnats du monde auxquels il a participé - mis à part en 2011 à Daegu, lorsqu'il avait été éliminé sur un faux départ. À trente ans, le triple champion du monde du 100 m dispute la dernière compétition de sa carrière et entend bien s'imposer sur sa discipline reine. Sur la même distance, on gardera un œil sur le Français Jimmy Vicaut, de retour après un mois et demi d'absence.

  • Lundi 7 août, 22h30 : Darien, le dernier tricolore

Il y a encore quelques mois, tous les espoirs étaient permis pour les Français sur 110 m haies. Mais les récents forfaits de Dimitri Bascou (médaillé de bronze à Rio), Pascal Martinot-Lagarde (recordman de France de la discipline) et de Wilhem Belocian, grand espoir tricolore, laissent un seul homme en lice : Garfield Darien. Deuxième performeur mondial de l'année et récent vainqueur du meeting d'Ostrava, il fait figure de sérieux candidat au podium.

  • Mardi 8 août, 20h35 : premier sacre pour Lavillenie ?

Enfin un titre mondial pour le recordman du monde du saut à la perche ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, Renaud Lavillenie ne s'est jamais imposé aux Championnats du monde. Le Français, champion olympique à Londres mais seulement médaillé d'argent à Rio, tentera d'y remédier après un début de saison pauvre en victoires, entre blessure et mauvaises conditions météo. Il devra notamment se méfier de l'Américain Sam Kendricks, facile à 6 mètres ces derniers mois.

  • Mardi 8 août, 22h10 : Mekhissi à la conquête de l'or

C'est l'une des meilleures chances françaises : Mahiedine Mekhissi, en bronze à Rio, est très attendu sur 3.000 m steeple. À Londres, le tricolore avait obtenu une médaille d'argent aux JO en 2012. Sur la même piste, après un entraînement intensif et un forfait aux championnats de France pour préserver ses tendons d'achille, l'athlète a tout pour briller.

  • Mardi 8 août, 22h50 : le record pour Wayde van Niekerk ?

Passera-t-il sous la barre des 43 secondes ? C'est (presque) la seule question que l'on se pose à propos de Wayde van Niekerk, dont la domination sur 400 m lui assure, sauf surprise, de remporter le titre mondial à Londres. Aux JO de Rio, le Sud-Africain avait réalisé une course parfaite, avec un chrono canon de 43 secondes 03. Depuis, il a signé la meilleure performance de tous les temps sur 300 mètres, une distance non-officielle, lors du meeting d'Ostrava. Ça promet !

  • Jeudi 10 août, 22h50 : le point d'interrogation Lemaitre

La belle surprise des jeux de Rio peut-elle se reproduire ? Rien n'est moins sûr au vu du début de saison de Christophe Lemaitre, médaillé de bronze olympique sur 200 m. Héroïque au Brésil, le Français est en manque de forme après une blessure en juin à un mollet. Aux championnats de France à Marseille, début juillet, le tricolore a même été battu sur sa discipline de prédilection, promettant de se "venger" à Londres… Affaire à suivre.

  • Vendredi 11 août, 11 heures : Mayer entre en piste

Pour la première fois, Kevin Mayer aborde des mondiaux parmi les grands favoris du décathlon. Le Français, vice-champion olympique à Rio, a signé une saison "quasiment parfaite" selon ses propres mots, et se voit débarrassé de l'ombre imposante du double champion olympique américain Ashton Eaton, retraité depuis le Brésil. Seule ombre au tableau : ses difficultés à la perche aux championnats de France, qui l'avaient laissé sur un sentiment de "frustration". L'espoir Français entre en piste vendredi matin sur 100 m.

  • Samedi 12 août, 10h45 : Diniz, à l'expérience

Rattrapé par des problèmes gastriques aux jeux de Rio, Yohann Diniz, 39 ans, ne s'avoue pas vaincu. Victime d'une fracture d'une côte dans un accident de voiture début mai, le triple champion d'Europe du 50 km marche s'est préparé pour les mondiaux loin de la compétition et ne fait pas figure de favori. Le Français pourra compter sur son expérience pour tenter de créer la (bonne) surprise à Londres.

  • Samedi 12 août, 22h30 : les vrais adieux du champion

Pour l'avant-dernier jour des mondiaux, le stade Queen Elizabeth aura le privilège d'applaudir Usain Bolt pour la dernière fois. S'il a fait l'impasse sur le 200 m, le champion a en effet choisi de s'aligner aux côtés de ses compatriotes sur le relais 4x100 m. Et quel qu'en soit le résultat, les adieux s'annoncent émouvants…


Où regarder les épreuves ? 

Les mondiaux sont à suivre sur France 2 et France 3, qui diffuseront les journées mais aussi les soirées de compétition en prime-time et sur internet, ainsi que sur les chaînes du groupe Eurosport.