Ligue des champions : êtes-vous plutôt Antoine Griezmann ou Karim Benzema ?

  • A
  • A
Ligue des champions : êtes-vous plutôt Antoine Griezmann ou Karim Benzema ?
Griezmann et Benzema seront une nouvelle fois face à face, mercredi soir, en demi-finales retour de la Ligue des champions.@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

Les deux attaquants français se retrouvent mercredi soir lors de la demi-finale retour entre l'Atlético de Madrid et le Real Madrid.

LE DÉBAT

La semaine dernière, le Real Madrid, tenant de la Ligue des champions, l'a emporté 3-0 sur son voisin de l'Atlético de Madrid et a fait un pas quasi décisif vers sa deuxième finale de Ligue des champions consécutive, la troisième en quatre saisons. Il faudra aux Colchoneros réussir un exploit s'ils veulent inverser la tendance, pour leur dernière européenne dans le stade Vicente-Calderon. Pour nous Français, ce derby madrilène, au suspense légèrement éventé, ne manque pas de sel. Il va en effet mettre à nouveau aux prises deux figures du football français, Antoine Griezmann d'un côté et Karim Benzema de l'autre. Deux joueurs, deux personnalités et deux styles bien différents. Et vous, êtes-vous plutôt Griezmann ou plutôt Benzema ?

Antoine Griezmann, "le renouveau du football français"

Par Nicolas Rouyer, journaliste à Europe1.fr

"On connaît l'histoire de l'équipe de France entre 2010 et 2015. Une grève, un Euro raté, une Coupe du monde moyenne, une affaire de quotas, une autre de sextape. Et puis, un jeune Mâconnais est peu à peu sorti de sa boîte (après être sorti en boîte…) pour incarner les rêves de tout un pays. Et même si la victoire à l'Euro n'a pas été au bout l'an dernier, "Grizou" (ça sonne comme "Zizou", tiens) est entré dans les foyers. Belle gueule, fin communicant (il est bien entouré aussi), Griezmann a réussi à s'imposer comme le visage du football français, tout en évoluant dans un club guère exposé médiatiquement.

Mais Griezmann, ce n'est pas seulement un bon coup de Ripolin sur le football français ou le successeur de certains de ses acteurs qu'on ne pouvait plus voir en peinture (Nasri, Ribéry, Ménez…). C'est aussi, et avant tout, un formidable footballeur. Si les qualités de Benzema dans les petits espaces et dans le jeu de remise ne sont plus à démontrer, Griezmann déploie une palette plus large, capable de fulgurances étonnantes, au pied mais aussi de la tête. Et puis, pour ceux qui ne jurent que par les statistiques, "Grizi" a du répondant là aussi. Cette saison, il en est ainsi à 25 buts toutes compétitions confondues avec l'Atlético, contre 17 seulement pour son "rival" (avec une moyenne respective de 0,51 but par match contre 0,46). Sa moyenne de buts en équipe de France est elle aussi plus élevée que celle de Benzema (0,37 contre 0,33). À 26 ans, et plus que jamais, Antoine Griezmann incarne le renouveau du football français, tandis que Karim Benzema symbolise déjà un peu son passé…"

Karim Benzema , "le meilleur attaquant français de ces dix dernières années"

Par Julien Ricotta, journaliste à Europe1.fr

Mercredi soir, il ne sera pas question d’équipe de France, mais d’un match de club. Cette remarque liminaire n’est pas inutile quand il s’agit d’évoquer le cas "Benzema". Dans l’Hexagone, l’ancien joueur de l’OL est trop souvent réduit à son histoire tumultueuse avec les Bleus. Pourtant, en club, et uniquement en club, il n’y a pas de débat : il est, de loin, le meilleur attaquant français de ces dix dernières années. Quand Antoine Griezmann court après son premier trophée majeur (il n’a gagné qu’une Supercoupe d’Espagne), Karim Benzema ne cesse de les accumuler : deux Ligue des champions (2014, 2016), deux Mondial des clubs (2014, 2016) ou encore une Liga (2012). Avec 51 buts en C1 (en 92 matches), il fait même aussi bien que la légende Thierry Henry. Autant dire que Griezmann, là encore, est bien loin avec ses 13 buts (en 30 matches).

Alors oui, l’impact d’un joueur ne se mesure pas qu’aux statistiques. Mais dans le domaine du jeu, Benzema n’a également rien à envier à "Grizi". Avec sa technique, son sens du collectif et du but, il est un rouage essentiel du Real, un membre incontournable de la fameuse "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo). Enfin, Benzema a fait preuve d’un mental à toute épreuve depuis son arrivée au Real en 2009, dans un club où la pression, immense, est bien plus grande qu’à l’Atlético. Contesté presque chaque année par les (très) exigeants supporters de la "Maison Blanche", il a ainsi toujours fait taire les critiques par ses performances. Rester titulaire aussi longtemps dans le plus grand club au monde, ce n’est pas donné à tout le monde. Et pas, encore, à Antoine Griezmann."