Ligue des champions : le PSG loin, si loin de l'exploit

  • A
  • A
Ligue des champions : le PSG loin, si loin de l'exploit
À l'image de Marco Verratti, exclu, les joueurs du PSG n'ont pas caché leur déception après leur élimination mardi.@ PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Partagez sur :

Trois semaines après avoir été battu 3-1 à Madrid, le PSG a une nouvelle fois perdu face au Real, mardi (2-1). Il est éliminé de la Ligue des champions.

"Ensemble, on va le faire", a martelé la communication du PSG pendant plusieurs jours. "Ensemble, on va le faire", s'est encore affiché en grand sur un drapeau dans la tribune Paris, dans un tifo officiel un peu cheap, juste avant le match. Mais le PSG ne l'a pas fait. Et il a même été très loin de le faire. Battu 3-1 par le Real Madrid lors du match aller, l'omnipotent leader de la Ligue 1, privé de Neymar, a encore perdu, mardi soir, lors de son huitième de finale retour de Ligue des champions (2-1), sans avoir jamais réellement mis en danger son adversaire. Il s'agit de la deuxième élimination de suite au stade des huitièmes pour le PSG, et de la sixième de rang avant le dernier carré. Le PSG version Qatar n'arrive toujours pas à franchir le pas…

Et Ronaldo a (encore) marqué… S'il n'a finalement pas porté ses fruits sur le terrain, l'appel au peuple réalisé par le PSG a en tout cas eu des effets dans les tribunes. Le Collectif ultras Paris (CUP), déjà bien motivé avant la rencontre, a été moteur dans un avant-match bouillant, où ont été fêtés les héros du quart de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1993, dont Bernard Lama ou Antoine Kombouaré, et qui s'est achevé par un joli tifo avec la Ligue des champions et un souhait affiché en grand : "Paris-SG, fais-nous rêver". Cela n'a jamais été le cas durant ce huitième de finale.

Les premières minutes ont été intenses, mais les Rouge et Bleu ont rapidement compris que le Real n'était pas venu en victime expiatoire. Pire, il a même été près de porter le premier coup, avec deux superbes occasions, l'une de Sergio Ramos sur corner (18e), et une autre de Karim Benzema (38e). À chaque fois, Alphonse Areola a été à la parade. De son côté, le PSG a attendu les dernières minutes pour se montrer dangereux, mais Kylian Mbappé a été trop gourmand avec une frappe au premier poteau repoussé par le portier du Real, le solide Keylor Navas (43e).

0-0 à la pause, c'était un moindre mal pour Paris. Tout le monde pouvait encore y croire. Et le CUP en premier lieu. À la reprise, il allumait le feu avec des dizaines de fumigènes en haut et en bas de la tribune. C'est le moment qu'a choisi Cristiano Ronaldo pour calmer les ardeurs parisiennes, bien aidé il est vrai par Dani Alves. Le latéral parisien a perdu un ballon aux 40 mètres, avant de voir le cuir filer entre ses jambes sur une passe d'Asensio vers Lucas Vasquez dans la surface. La surprise de la composition de Zinédine Zidane (il a été préféré à Gareth Bale, sur le banc) a alors trouvé Cristiano Ronaldo au deuxième poteau. Le Portugais, qui venait d'avoir une occasion quasi identique une minute plus tôt, n'a cette fois pas manqué la cible, inscrivant son troisième but en deux matches face au PSG (51e, 1-0).

Et Verratti a (encore) craqué… À 1-0, il fallait désormais au PSG marquer trois fois pour aller en prolongation. Compliqué. Et presque impossible après l'exclusion de Marco Verratti. L'Italien, qui avait déjà été tout près du carton rouge après un tacle par derrière sur Casemiro (20e), a été sanctionné une deuxième fois pour contestation auprès de l'arbitre Felix Brych (66e). Logique. Et tristement habituel. C'est déjà la troisième fois que l'Italien est exclu en Ligue des champions. Cet événement a évidemment mis fin aux espoirs parisiens, même si Edinson Cavani, toujours lui, a ravivé la flamme un court instant (1-1, 71e). Casemiro, après une relance hideuse d'Adrien Rabiot, l'a définitivement éteinte une dizaine de minutes plus tard, après une frappe déviée par Marquinhos (1-2, 80e).

Le Real Madrid, double champion d'Europe en titre, est encore en course en Ligue des champions. Ce n'est plus le cas du PSG, éliminé logiquement après deux défaites. Les semaines prochaines vont être longues, très longues pour le club de la capitale, qui va désormais s'attacher à réaliser un nouveau triplé Championnat-Coupe de France-Coupe de la Ligue sur la scène domestique. Sur sa scène domestique...