JO 2024 en France : il n’y en aura pas que pour Paris

  • A
  • A
JO 2024 en France : il n’y en aura pas que pour Paris
Le stade Vélodrome (ici lors de France-Allemagne à l'Euro 2016) accueillera des matches des épreuves de foot des Jeux 2024. @ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Les Jeux olympiques se dérouleront dans leur très grande majorité à Paris et sa banlieue. Mais d’autres villes accueilleront quelques épreuves.

CARTE

Paris s’apprête à fêter les Jeux. La candidature parisienne a officiellement obtenu l’organisation des JO 2024, mercredi lors de la session du Comité international olympique (CIO) à Lima, au Pérou. Si la Ville Lumière va accueillir la très grande majorité des épreuves, elle ne sera pas la seule à profiter de l’exposition planétaire offerte par les Jeux. Plusieurs villes de région, et notamment Marseille, accueilleront une partie des athlètes.

  • La voile à Marseille

Difficile d’imaginer les épreuves de voile à Paris. Le Comité d’organisation (Cojo) a donc logiquement choisi la Marina de Marseille pour accueillir les "Finn", "Laser" ou autres "49er", une des nombreuses catégories présentes aux Jeux. Une tribune de 5.000 places assises sera aménagée, ainsi qu’une autre pouvant accueillir 10.000 personnes debout. De quoi offrir de beaux moments de sport aux Marseillais.   

  • Le foot dans 9 villes

Marseille n’aura pas que le voile pour profiter des Jeux. Une partie des matches des épreuves de football (masculin et féminin) se dérouleront au stade Vélodrome, comme huit autres stades (neuf au total). En effet, une majorité d’enceintes rénovées pour l’Euro 2016 seront mises à contribution, dont celles de Toulouse (33.000 places), Bordeaux (42.000 places), Nice (35.000 places), Lille (50.000 places), Lyon (58.000 places), Saint-Étienne (42.000 places) ou encore le Parc des Princes (45.000 places), à Paris. Enfin, le stade de la Beaujoire, à Nantes (38.000 places), qui n’avait pas accueilli l’Euro, sera lui aussi utilisé. Pour le plus grand bonheur des fans de foot.  

  • La question du surf… et de la pétanque

Le cas du surf fait davantage débat. Le CIO a accepté l’entrée de ce sport extrême et très spectaculaire pour les JO 2020, mais pas encore pour 2024. Si le surf arrive à convaincre le mouvement olympique, le sud-ouest et ses fameux "spots" pourraient accueillir les épreuves. Biarritz, Hossegor et Lacanau ont déjà postulé.

Enfin, un autre sport espère bien figurer au programme des JO de Paris : la pétanque. Si le CIO est convaincu, on ne voit vraiment pas comment les épreuves pourraient se dérouler autre part qu’au parc Borély de Marseille, "La Mecque" des fans de boules où est organisé chaque année le célèbre tournoi "La Marseillaise"…  

La carte des sites non-parisiens :