Ligue 1 : l'OL et le PSG dos à dos

  • A
  • A
Ligue 1 : l'OL et le PSG dos à dos
@ KSIAZEK/AFP
Partagez sur :

SOMMET - Le leader lyonnais a été tenu en échec par le double champion de France à l'issue d'un match splendide (1-1).

Si l'OL et le PSG se sont séparés sur un résultat nul (1-1), dimanche soir, lors du choc de la 23e journée, il y a bien eu un vainqueur : la Ligue 1. Car ce match entre le leader du classement et le double champion de France en titre a tenu toutes ses promesses, avec tout ce qui fait le sel d'un sommet : des buts, des gestes techniques, de la tension, des polémiques... L'OL a ouvert le score peu après l'heure de jeu grâce au Camerounais Clinton N'Jie, de retour de la CAN, après un magnifique mouvement collectif. Le PSG a égalisé à une vingtaine de minutes de la fin sur un penalty de Zlatan Ibrahimovic. Ce résultat nul permet à l'OL de conserver deux points d'avance sur son adversaire du soir ainsi que sur l'OM, toujours 2e.

Cavani gâche encore. Le PSG a d'emblée tenté d'imposer sa patte sur ce sommet, en monopolisant le ballon et en se créant plusieurs situations. Mais ni Edinson Cavani, idéalement servi par Zlatan Ibrahimovic (12e) ni David Luiz, de la tête et à un mètre du but, n'ont réussi à ouvrir le score. C'est au contraire l'OL, totalement sevré de ballons jusque-là malgré une frappe de Corentin Tolisso sur le poteau (11e), qui a trouvé la faille après un magnifique mouvement collectif, 11 touches de balle et 35 secondes de possession.

N'Jie ouvre le score pour l'OL :

Anthony Lopes superstar. Beaucoup trop faciles, à l'image de Marco Verratti ou de Thiago Motta, les Parisiens sont revenus en deuxième période avec de bien meilleures intentions. Par deux fois de la tête, Zlatan Ibrahimovic s'est heurté à Anthony Lopes, auteur de deux parades exceptionnelles. Le géant suédois a finalement dû attendre un penalty pour tromper le portier rhodanien.

Ibrahimovic face à Lopes (1280x640)

© Jean-Philippe KSIAZEK/AFP

Et encore, il s'y est repris à deux fois après que l'arbitre de la rencontre, Clément Turpin, a décidé de faire retirer ce penalty, plusieurs joueurs lyonnais ayant pénétré dans la surface de réparation. Dominé et apathique en deuxième période, l'OL, où l'absence d'Alexandre Lacazette se fait décidément ressentir, aurait pu réussir un magnifique hold-up si Clément Turpin n'avait pas appliqué le règlement à la lettre. "Il faut reconnaître que nous avons eu face à nous un grand Paris et il y a donc la satisfaction d'avoir obtenu ce résultat nul", a convenu le coach rhodanien Hubert Fournier, beau joueur.

Ibrahimovic égalise pour le PSG sur penalty :



Le PSG, qui a manqué l'occasion de s'emparer de la tête de la Ligue 1 pour la troisième fois de la saison, peut néanmoins se satisfaire lui aussi de ce point pris. "Je suis content du contenu, notamment en deuxième mi-temps, même si au niveau du jeu en première mi-temps, il y a eu des choses positives", a convenu Laurent Blanc. "Il ne faut pas croire que les choses vont arriver toutes seules." Le PSG, qui reçoit Caen samedi prochain, aura l'occasion de s'emparer de la tête, au moins provisoirement, avant le déplacement de Lyon à Lorient dimanche.

>> LIRE AUSSI : Fin de série pour Monaco à Guingamp