Foot : l'UNFP défend Neymar "sans réserve"

  • A
  • A
Foot : l'UNFP défend Neymar "sans réserve"
L'UNFP a sévèrement taclé le FC Barcelone, qu'elle dit n'avoir "jamais connu aussi rancunier et mesquin".@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

L'UNFP a volé au secours de Neymar, objet d'une plainte du FC Barcelone, tout en taclant sévèrement les dirigeants du club catalan.

Neymar peut compter sur le soutien "sans réserve" de l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP). La recrue star du PSG fait l'objet d'une plainte de son ancien club, le FC Barcelone, qui lui réclame la modique somme de 8,5 millions d'euros. Le Paris Saint-Germain a rapidement répondu via un communiqué et le joueur a décidé de contre-attaquer en portant plainte contre le Barça.

L'UNFP prête à conseiller Neymar. Dans un communiqué publié mercredi soir, l'UNFP s'est dite "particulièrement irritée" par toute cette affaire "qui jette une fois de plus le discrédit sur le football et les footballeurs parce qu'il est si facile de généraliser". "L'UNFP soutient sans réserve le joueur brésilien et n'hésiterait pas à lui promulguer même quelques conseils si le néo Parisien lui en faisait la demande", précise-t-elle.

Tacle appuyé contre le Barça. Mais l'instance ne s'est pas contentée de prendre la défense de Neymar, en attaquant frontalement le FC Barcelone, qu'elle n'a "jamais connu aussi rancunier et mesquin". "Il faut savoir perdre, y compris dans ce jeu de dupes adoubé par les dirigeants jusqu'à ce qu'il se retourne contre eux", surenchérit l'UNFP.

Vent de solidarité. "Laissons le joueur exprimer son talent sur le terrain, comme il l'a fait lors de la troisième journée de Ligue 1 Conforama, plutôt que de vouloir l'envoyer devant les tribunaux par vile vengeance", réclame enfin l'UNFP, qui se dit par ailleurs "prête" à remettre en cause "le montant disproportionné de la clause de départ" devant les juges s'il fallait en arriver là. Le PSG et Neymar peuvent donc compter sur la solidarité d'une bonne partie du monde du football français dans leur guerre ouverte face aux dirigeants du FC Barcelone.