Finale de la Ligue Europa : les Marseillais se voient en "outsiders" face à l'Atlético

  • A
  • A
Finale de la Ligue Europa : les Marseillais se voient en "outsiders" face à l'Atlético
Les Marseillais restent prudents avant d'affronter l'Atlético de Madrid.@ Christof STACHE / AFP
Partagez sur :

Qualifiés in extremis pour la finale de la Ligue Europa, les joueurs de l'OM savourent ce moment unique et se tournent déjà vers le match de rêve contre l'Atlético de Madrid, à Lyon le 16 mai.

Quatorze ans après, l'OM va donc disputer une nouvelle finale européenne, la cinquième de son histoire. Un billet arraché à la dernière minute des prolongations jeudi lors de la demi-finale retour de Ligue Europa contre le Red Bull Salzbourg (défaite 2-1 mais victoire 2-0 à l'aller). "Je savais qu'on allait souffrir, mais pas à ce point là", a reconnu Adil Rami au micro de beIN Sports après la rencontre. Mais "on est en finale, on a réussi à faire vibrer", s'est réjouit le défenseur phocéen.

"Ils savaient qu'ils allaient marquer". Le scénario fou du match était sur toutes les lèvres à la sortie des vestiaires. "Des émotions comme ça, c'est le foot qui les offre. Ca été très dur, mais ça s'est bien terminé. Ces garçons méritent tellement. C'est un groupe tellement humain, tellement soudé, tellement heureux d'être ensemble et qui a tellement de caractère", a vanté Jacques-Henri Eyraud, le président de l'Olympique de Marseille, sur beIN Sport. "Il y en a un certain nombre qui jouait à la fin sur une patte, je ne sais pas comment ils continuent à respirer, mais ils n'ont jamais lâché. Je crois qu'ils savaient qu'ils allaient marquer et on le sentait", a ajouté le patron du club. "Le scénario est plutôt bien, c'est dans l'ADN de cette équipe d'aller jusqu'au bout, d'y croire jusqu'au bout", a commenté de son côté l'entraîneur Rudi Garcia. 

La plus belle émotion de ma carrière ? Non, j'espère qu'elle est à venir la plus belle
Rudi Garcia

"On savait qu'on aurait à faire à une grande équipe, en tout cas on a tout donné jusqu'au bout. Tous les Français qui nous ont encouragés et suivis, c'est vraiment une soirée extraordinaire. Ce soir, tout le monde a été important", a renchéri Florian Thauvin, discret jeudi soir sur la pelouse de la Red Bull Arena mais tellement précieux depuis le début de la saison. "Certes, on a tremblé, ça été compliqué pour nous, mais on aurait mérité d'avoir un penalty qui était flagrant. Je pense qu'à la fin, ça s'équilibre et qu'on n'a pas volé notre qualification en finale", a-t-il expliqué, en réponse aux critiques sur le corner non-valable qui amène le but marseillais.

"On est les outsiders de cette finale". La finale face à l'Atlético de Madrid est déjà dans tous les esprits. Jacques-Henri Ayraud se prend à rêver : "J'espère qu'on ira encore plus loin parce qu'on a beaucoup d'ambitions. On est évidemment les outsiders pour cette finale, mais on essaiera vraiment de décrocher le titre, ce serait tellement magnifique". L'OM pas favori ? C'est aussi l'avis de Florian Thauvin : "C'est jouable, dans le sport tout est jouable. Après, ils sont favoris, donc la pression est sur eux. Nous, on donnera le maximum. On espère remporter cette finale." Le mot de la fin à Rudi Garcia : "On n'a absolument rien gagné encore. La plus belle émotion de ma carrière ? Non, j'espère qu'elle est à venir la plus belle". Rendez-vous le 16 mai, à Lyon.