F1 : Romain Grosjean peut-il réussir dans sa nouvelle écurie ?

  • A
  • A
 F1 : Romain Grosjean peut-il réussir dans sa nouvelle écurie ?
Romain Grosjean s'élancera aux couleurs de Haas pour sa sixième saison en F1.@ JOSE JORDAN / AFP
Partagez sur :

Alors que la Formule 1 reprend ses droits dimanche en Australie, le Français s'est lancé dans un nouveau défi au sein de l'écurie américaine Haas. Un pari sûrement moins risqué qu'il n'y paraît.

A 29 ans, Romain Grosjean repart de zéro, ou presque. Dimanche, pour la reprise de la saison de Formule 1 sur le circuit de Melbourne, le Français s'élancera sous les couleurs de l'écurie novice Haas.

Première en F1 pour Haas. Petits nouveaux de la Formule 1, les Américains de Haas voient pourtant grand, grâce à leur patron milliardaire Gene Haas, qui a fait fortune dans le secteur de la machine-outil. Le constructeur bénéficie également du soutien notable de Ferrari, qui fournit bon nombre de pièces ainsi que les moteurs.

"Un projet construit sur le temps". Après avoir rongé son frein en attendant le rachat de Renault par Lotus, Romain Grosjean a surpris son monde, en septembre dernier, en rejoignant Haas. Mais ce choix pourrait bien s'avérer gagnant. "On est assez sereins. On a un projet qui a commencé à se construire il y a six ans, qui est assez solide" a-t-il expliqué sur Europe 1. "Maintenant, on sait qu'on aura des hauts et des bas. On sait que ce ne sera pas toujours simple et aussi facile qu'on le voudrait, mais dans l'ensemble c'est un projet qui a été construit sur le temps et c'est quelque chose qui m'a séduit", a confié le natif de Genève, en Suisse.

Sans pression. Fort de son expérience, à l'aube de sa sixième saison en F1, le pilote peut travailler à l'écart de toute pression. L'objectif est de faire des coups, en allant chercher des podiums quand l'occasion se présente et que l'horizon n'est pas bouché par les trois géants Hamilton-Vettel-Rosberg. Et ça, Romain Grosjean sait le faire. En 83 Grand Prix, il a déjà accroché dix podiums : deux deuxièmes places et huit troisièmes places. "Je pense que sur les essais hivernaux, on a déjà surpris pas mal de monde, donc j'espère que les choses continueront à bien fonctionner pour nous", a-t-il affirmé.

"Mon but est toujours de devenir champion du monde". Avec son patron pour le moins ambitieux, le Français est au bon endroit s'il veut progresser. "Mon but est toujours de devenir champion du monde. Et dans mon schéma de carrière personnel, venir chez Haas me paraît le meilleur moyen d'arriver à cet objectif", assure-t-il dans L'Equipe de vendredi. Après deux dernières saisons décevantes (11e en 2015, 14e  en 2014), Romain Grosjean peine à retrouver son niveau de 2013, où il avait fini 7e, accrochant six podiums. Mais l'arrivée de Haas en Formule 1 pourrait bien être une renaissance.