Coupe du monde de rugby : l'Australie rejoint les All Blacks en finale

  • A
  • A
Coupe du monde de rugby : l'Australie rejoint les All Blacks en finale
Partagez sur :

DERBY - La finale de la Coupe du monde 2015 mettra aux prises la Nouvelle-Zélande à l'Australie, samedi prochain.

La finale de la 8e édition de la Coupe du monde mettra aux prises samedi prochain, au stade de Twickenham, à Londres, les deux meilleures équipes au classement World Rugby : la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Au lendemain de la qualification des All Blacks aux dépens de l'Afrique du Sud (20-18), les Australiens ont eux aussi fait valoir la logique en l'emportant contre l'Argentine (29-15). Mais, comme leurs voisins d'Océanie, rien ne fut simple pour les Wallabies, qui ont longtemps été sous la menace de Pumas remarquables de courage.

Ashley-Cooper en vedette. Les Australiens ont entamé le match de la meilleure des façons, grâce à leur deuxième ligne Rob Simmons, auteur d'une interception qui leur permit de compter d'entrée sept points d'avance (7-0, 3e). Sept minutes plus tard, l'ailier Adam Ashley-Cooper donnait un peu plus de marge aux Wallabies (12-3, 10e). Le futur ailier de l'Union Bordeaux-Bègles remit ça à la demi-heure de jeu, ce qui permit à des Wallabies réalistes mais indisciplinés d'atteindre la pause avec dix points d'avance (19-9). Dix points, c'était un moindre mal pour les Argentins, sanctionnés d'un carton jaune pour Tomas Lavanini et qui ont rapidement perdu sur blessure leur capitaine, Agustin Creevy, leur ailier Juan Imhoff et ont dû faire avec un Juan Martin Hernandez diminué après un placage "désintégrant" du colosse David Pocock.

L'exploit de Mitchell. Visiblement tendus en début de match - interception, mais également refus de taper une pénalité dans les 22 mètres -, les Argentins ont peu à peu recouvré leurs esprits, en même temps que Nicolas Sanchez enquillait les points au pied (15 au total, cinq pénalités). Le score s'est longtemps figé à 22-15 pour l'Australie (entre la 55e et la 72e). Et alors que les Argentins semblaient prendre le dessus physiquement sur leurs adversaires, Drew Mitchell sortit de sa boîte. L'ailier du RC Toulon, rappelé pour cette Coupe du monde, réussit un slalom magnifique le long de la ligne de touche. Après avoir effacé plusieurs Pumas, il transmit le ballon à l'inévitable Ashley-Cooper. 29-15 : le rêve d'une qualification pour la finale venait de s'envoler pour les Argentins, qui disputeront vendredi prochain la "petite" finale contre l'Afrique du Sud.