Albanie-France : un match sans intérêt ?

  • A
  • A
Albanie-France : un match sans intérêt ?
Antoine Griezmann avait égalisé contre l'Albanie, en novembre dernier à Rennes (1-1). @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

RATTRAPAGES - Les Bleus, battus par les Belges la semaine dernière, rencontrent l’Albanie en match amical, samedi soir.

>> Albanie-France est à suivre en direct sur Europe1.fr et sur l’antenne d’Europe 1, dès 18h, pour une soirée spéciale ballon jusqu’à 23h.

Un dernier effort avant les vacances. L’équipe de France se rend en Albanie samedi soir (18h) pour un match amical qui sent bon l’été. Cette traditionnelle rencontre du mois de juin aura bien du mal à passionner les foules et les joueurs eux-mêmes, logiquement en phase de décompression après une longue saison. Pourtant, cet Albanie-France n’est pas dénué d’intérêt, moins d’une semaine après la correction subie par les Bleus face à une séduisante équipe de Belgique, au stade de France (3-4). Europe 1 vous présente les cinq choses à savoir sur ce match amical plus décisif qu’il n’y paraît.

La parole à la défense. Dominée physiquement et dépassée par la vitesse des Belges, l’équipe de France a bu la tasse dimanche dernier. Car ne vous y trompez pas : cette défaite par un petit but d’écart grâce à deux buts inscrits dans les derniers instants (3-4) n’occulte pas la déroute tricolore. Ulcéré par l’inquiétante prestation de ses hommes, Didier Deschamps avait pourtant haussé le ton à la mi-temps de cette rencontre. "Vous n'êtes pas des professionnels", avait lancé le sélectionneur de l’équipe de France à ses joueurs, selon L'Equipe.

Il faut dire que l’arrière-garde tricolore inquiète depuis quelques mois. En mars dernier, les Bleus avaient déjà été largement dominés au stade de France, par le Brésil (1-3). Sur les trois derniers matches, les Tricolores ont ainsi encaissé 7 buts, à rebours de la solidité défensive aperçue depuis la Coupe du monde au Brésil. A moins d’un an du coup d’envoi de l’Euro, à domicile, le temps presse.

Ceux qui doivent réagir (ou convaincre). Cette défaite aura au moins eu le mérite de rabattre les cartes au sein de l’équipe de France. Le défenseur central Raphaël Varane, très décevant dimanche dernier, aura à cœur de se faire pardonner. L’attaquant Olivier Giroud, lui aussi passé à côté de son match et sorti sous les sifflets du stade de France, aura tout intérêt à se montrer à son avantage en Albanie. Car derrière l’avant-centre d’Arsenal, la concurrence montre les dents.

Le numéro 9 de Lyon et meilleur buteur de Ligue 1, Alexandre Lacazette, devrait être titulaire samedi soir. Son coéquipier en club, Nabil Fékir, aura lui l’occasion de confirmer sa belle entrée en jeu face à la Belgique, qu’il avait ponctué de son premier but en sélection. Lui aussi très intéressant contre les Diables Rouges, le prometteur Rennais Paul-Georges Ntep devrait à nouveau jouer quelques minutes  samedi soir.

Une revanche à prendre. Les Bleus ont une revanche à prendre sur l’Albanie. En novembre dernier, les Tricolores avaient été tenus en échec par la petite nation des Balkans (1-1), après avoir été mené au score pendant près d’une demi-heure. Antoine Griezmann avait égalisé à vingt minutes de la fin après une prestation en demi-teinte des Bleus. Les hommes de Didier Deschamps étaient même passés tout près de la défaite, mais le gardien Hugo Lloris avait sauvé les siens à plusieurs  reprises.

Attention à l’Albanie. Même si l’Albanie n’est pas une terreur des terrains, la 51e nation au classement FIFA possède de sérieux atouts. Les hommes de l’entraîneur italien Gianni de Biasi ont ainsi réalisé l’exploit de s’imposer sur la pelouse du Portugal de Cristiano Ronaldo (1-0), en septembre dernier. Mais contre l’équipe de France, le sélectionneur albanais a décidé de se passer de plusieurs de ses cadres habituels, dont l’ancien joueur du PSG et de l’OM Lorik Cana, pour donner leur chance à de jeunes joueurs. Seul nom un (tout petit) peu connu en France : Ermir Lenjani, l’attaquant de Rennes.

L’horaire de la discorde. Si avec tous ces arguments, vous avez encore envie de regarder l’équipe de France samedi soir, prenez vos précautions. La rencontre se déroulera à 18 heures (heure française), un horaire inhabituel qui s’explique par la volonté de la FFF (fédération française de football) de ne pas entrer en collision avec la finale du Top 14, qui aura lieu à 21h. Problème : Albanie-France se jouera en même temps que le match de…l’équipe de France féminine. En effet, les Bleues disputeront leur deuxième rencontre de poule de la Coupe du Monde féminine contre la Colombie à 19 heures (heure française).

Conséquence : la chaîne W9, qui retransmet les féminines, s’est offusquée de cette diffusion simultanée des matches des deux équipes de France. "A quatre ans de l’organisation de la prochaine Coupe du monde féminine en France, que vous avez-vous-même initiée et soutenue, je ne peux que déplorer le peu d’attention et le message négatif qui est envoyé au sport féminin", a écrit le directeur général de la chaîne de télévision à Noël Le Graët, le président de la FFF, dans une lettre relayée par L’Equipe. Alors, les supporters de foot seront-ils plus nombreux devant les Bleus ou les Bleues ? Réponse samedi soir.