Yoga : nos conseils pour pratiquer avec vos enfants cet été

  • A
  • A
Yoga : nos conseils pour pratiquer avec vos enfants cet été
Illustration tirée de l'ouvrage Zen, un jeu d’enfant, grandir heureux grâce au yoga et à la méditation. @ Soledad Bravi / Flammarion
Partagez sur :

Se détendre, comprendre leur corps, apprendre des bases de méditation… les enfants peuvent retirer des bienfaits au yoga dès le plus jeune âge.

Sur la plage ou en montagne, les vacances d’été offrent souvent un cadre, un temps et des conditions propices pour s’initier au yoga. Pourquoi ne pas, également, en faire profiter vos enfants ? "Comme pour les adultes, le yoga peut les aider à se détendre, se calmer, se concentrer. Mais cela les aide aussi à comprendre leur corps, à observer leur croissance et à découvrir tout ce qu’ils sont capables de faire", assure Lise Bilien, professeure de Yoga à l’Ecole du tigre, à Paris, et co-auteure de Zen, un jeu d’enfant, grandir heureux grâce au yoga et à la méditation, interrogée par Europe 1. Comment apprendre le yoga à ses enfants ? Voici nos conseils.

De petites histoires, de "petites portes vers la méditation"

"On ne fait pas tout à fait le même yoga avec les enfants, explique Lise Bilien. On y donne un côté plus ludique". Alors que l'on parlera d'exercices de méditation pour les adultes, il s'agira plutôt d'exercices de relaxation pour les enfants, par exemple. Vous pouvez ainsi commencer par des exercices simples, en demandant à l’enfant de s’allonger et en lui racontant une histoire (voire images ci-dessous), en lui demandant de visualiser les personnages, de les imaginer dans leur tête. "Ce n’est pas encore à proprement parler de la méditation, mais c’est une petite porte d’entrée. Ce type d’exercice de relaxation peut se faire dès quatre ans, et jusqu’à 10, 11, 12 ans. Voire même avec des adultes !", indique Lise Bilien.

>> Voici quelques illustrations (crédit : Lise Bilien et Stéphanie Desbenoit), tirées de l'ouvrage Imagine qu tu es un animal (Père Castor) :



Imagine que tu es un animal 1



Imagine que tu es un animal 3

Debout, assis, allongé : il existe de nombreuses postures adaptées

Ensuite, pourquoi ne pas enchaîner par quelques postures ? Avant de démarrer, pensez à bien vous échauffer, vous et vos enfants. "Vous pouvez par exemple vous tapoter toutes les parties osseuses et musculaires (tout sauf le ventre). Ce sont des échauffements dits ‘Do-in’, c’est ludique et cela fonctionne bien", décrypte la professeure de yoga. Ensuite, pourquoi ne pas enchaîner par quelques postures d’équilibre, debout ? Les postures du guerrier, celle de l’arbre, ou du bûcheron peuvent aider à travailler la tonicité de votre enfant et son ancrage dans le sol.

Une évolution vers des postures assises, celle du papillon par exemple, puis allongées, avec celle dite du "pavanamuktasana" ("libération des vents") permettra à vos enfants de découvrir un panel varié et adapté à leur corps, et de goûter à plusieurs types de vertu : ces positions permettent aussi bien de travailler le souffle, de se détendre le dos ou de faciliter la digestion.

"Vous pouvez également piocher dans des techniques de ‘Partner yoga’ ou ‘d’Accro yoga’, qui se pratique à plusieurs, si vous avez envie de faire des postures communes avec votre enfant", complète Lise Bilien.

Quelques techniques de respiration pour terminer

Enfin, vous pouvez clore votre séance par quelques exercices de respiration. "Cela permet à votre enfant de prendre conscience du mécanisme de respiration, avec l’air qui entre par le nez, frais, et ressort par la bouche, chaud. En général, ils trouvent ça rigolo, rafraichissant", assure Lise Bilien. Vous pouvez y parvenir via la technique "Sitali Pranayama" (respiration qui rafraîchir"), ou alors en vous aidant de la petite histoire ci-dessous, par exemple (crédit : Lise Bilien et Stéphanie Desbenoit), tirée de l'ouvrage Imagine qu tu es dans la nature (Père Castor) :

 

:


Imagine que tu es dans la nature 3


Si vous souhaitez aller plus loin à la rentrée, il est conseillé de se faire accompagner par un professeur. Dans un article ici, nous vous donnions quelques conseils pour choisir un bon professeur de yoga. N'hésitez pas, également, à demander si ce dernier a eu une formation spécifique pour les enfants. Celles-ci sont rares et peu codifiées, mais un bon professeur ne devrait pas proposer de cours pour les enfants s'il n'a pas été formé au préalable. N’hésitez pas à comparer entre plusieurs clubs, à demander aux professeurs comment ils travaillent… et à demander l’avis de votre enfant. "C’est, selon moi, la meilleure technique", assure Lise Bilien. Et d’enchaîner : "Il faut lui demander et lui faire confiance. S’il aime ou s’il n’aime pas, il vous le fera comprendre".


Trois ouvrages pour aller plus loin

Zen, un jeu d’enfant, grandir heureux grâce au yoga et à la méditation (Flammarion) 

Imagine que tu es un animal (Père Castor)

Imagine qu tu es dans la nature (Père Castor)