Une nouvelle prime à la casse pour les véhicules d'occasion entre en vigueur

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour inciter les automobilistes à utiliser des voitures moins polluantes, le gouvernement a décidé de mettre en place une nouvelle prime à la casse, qui s'appliquera pour la première fois aux véhicules d'occasion.

Comment se débarrasser des vieilles voitures polluantes ? Le gouvernement a décidé la mise en place d'une nouvelle prime à la casse pour inciter les automobilistes à prendre une voiture moins polluante. Cette prime s'appliquera désormais aux voitures d'occasion.

Accessible aux ménages modestes. Le constat est simple : ce sont les ménages modestes qui possèdent les voitures les plus anciennes, donc les plus polluantes. Or, même avec une prime à la casse, il leur est souvent impossible de s'offrir un véhicule neuf à 15.000 ou 20.000 euros. Mille euros pour tous, ou 2.000 euros pour les ménages non-imposables qui achètent une occasion, voilà qui pourrait leur être utile. "Avec cette prime, ils peuvent acheter un véhicule essence immatriculé après 2006, ou un véhicule diesel immatriculé après 2011. Il va y avoir plusieurs dizaines de milliers de voitures qui, dès la première année, bénéficieront de ce dispositif", estime Flavien Neuvy, directeur de l'observatoire Cetelem de l'automobile, interrogé par Europe 1.

Un leurre. Pour prétendre à cette prime, la nouvelle voiture devra être peu polluante, avec une vignette crit'air 0, 1 ou 2 maximum. Selon Sébastien Borgèse, négociant automobile à Paris, il est impossible de trouver une occasion pas chère. "On table plutôt sur des voitures à au moins 7.000 euros. Avec une prime à 2.000 euros, ça veut dire qu'il faut en trouver 5.000. Pour des gens qui sont non-imposables, ce n'est pas forcément ce qu'ils ont mis de côté au départ", argumente-t-il au micro d'Europe 1.

Le gouvernement espère appliquer cette prime à 100.000 véhicules polluants dès cette année.