"Peut-on être Miss France et féministe ?" : Miss Corse ne se démonte pas et répond

  • A
  • A
Partagez sur :

Samedi soir, au moment des questions des téléspectateurs aux dernières Miss encore en lice, Miss Corse a hérité d'une interrogation complexe, à laquelle elle a su répondre en dépassant sa gêne. 

VIDEO

C'était LA question tant redoutée par les candidates. Samedi soir, alors que la soirée Miss France était dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes, Miss Corse a dû répondre à l'épineuse question, posée par un téléspectateur et relayée par le co-président du jury Jean-Paul Gautier : "Peut-on être Miss France et féministe ?" 

Des femmes "fortes, indépendantes et modernes". Si Eva Colas, 21 ans, a d'abord laissé paraître une légère gêne, provoquant le rire amusé d'une partie de l'assistance, elle s'est vite reprise. "Je crois en l'égalité entre tous les Hommes, avec un grand H", a-t-elle d'abord lancé. "Je suis très fière d'être candidate à l'élection de Miss France et d'avoir l'opportunité de prendre la parole en public. Au-delà d'un concours de beauté, Miss France, c'est vraiment l'opportunité de mettre en avant des jeunes femmes, de montrer qu'elles sont fortes, indépendantes et modernes, qu'elles sont bien dans leur tête et dans leur corps", a soutenu la Miss Corse, sans jamais se départir de son sourire.


"Libres de défiler en bikinis". "Je pense que je n'aurais jamais eu l'occasion de prendre la parole si des icônes comme Simone Veil ou George Sand, que vous connaissez bien à Châteauroux (l'écrivaine George Sand était originaire du Berry, ndlr), ne s'étaient pas battues pour la liberté d'expression des femmes. Je pense que ce serait un bel hommage de dire ce soir, haut et fort, à tout le monde que, oui, les Françaises sont belles. Et elles sont aussi très courageuses, déterminées et libres de défiler en bikinis", a-t-elle affirmé, sous les applaudissements du public.

Un discours qui a plu à Sylvie Tellier, qui a globalement félicité les Miss encore en course pour leurs discours. Miss Corse a été sacrée Première dauphine, derrière Miss Nord-Pas-de-Calais.