Nuit debout : les organisateurs se désolidarisent des casseurs

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les organisateurs de "Nuit debout" tiennent à respecter les consignes données par les autorités et disent se désolidariser des casseurs. 

REPORTAGE

Après de nouveaux débordements vendredi, le préfet de police de Paris a rappelé à l'ordre les organisateurs du mouvement "Nuit debout", qui occupe la place de la République à Paris. Les autorités demandent notamment de ne pas poursuivre l'occupation de la place après 1h du matin, heure à partir de laquelle les choses dégénèrent parfois. Ces annonces sont plutôt bien reçues place de la République, où les commissions ont repris en présence de quelque centaines de personnes.

Respecter les consignes. Les restrictions horaires sont d'ailleurs respectées depuis plusieurs jours : "C'est une demande qui est respectée. A partir de 00h30 et jusqu'à 1h30, tout est rangé, tout est replié, tous les soirs. Il faut un moment rentrer chez nous, il faut un moment arrêter. Il y a la volonté de respecter les demandes de la Préfecture pour ne pas se mettre en illégalité et être dans la possibilité de proposer et de lutter comme on le souhaite", témoigne Grégory, un militant, au micro d'Europe 1.

Le mouvement se désolidarise des casseurs. Les manifestants sont en effet conscients que la violence risque de nuire au mouvement. L'organisation a d'ailleurs prévu un communiqué de presse, qui doit être approuvé samedi, pour se désolidariser des casseurs.