Les litiges les plus courants quand on rénove son habitation

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le premier des litiges en matière de construction ou de rénovation reste la malfaçon. 

Faire construire sa maison, l'agrandir ou simplement faire changer ses fenêtres sont des projets qui peuvent vite tourner au cauchemar. Et face à une entreprise qui n'a pas respecté ses engagements ou les délais de travaux, le client se trouve souvent bien démuni. La CLCV, une association de défense des consommateurs, vient justement de publier sa troisième enquête sur les litiges lors des travaux.

Un énorme dégât des eaux... Une fenêtre voilée, du parquet mal posé, un portail électrique qui ne s'ouvre pas… Dans 4 cas sur 10, lorsqu'il y a un problème lors des travaux, cela est dû à une malfaçon. C'est le cas de Justin, à cause d'un mauvais raccordement du terrassier, il a connu un énorme dégât des eaux deux jours seulement après son installation dans sa nouvelle maison. "J'ai quatre enfants, on ne pouvait plus utiliser les toilettes ni se doucher. Je pense qu'il va falloir passer par la justice. J'y pense tous les jours, je me demande comment je vais faire pour m'en sortir", confie-t-il à Europe 1.

Comment éviter la catastrophe ? Et ce n'est pas le seul problème. Les retards ou abandons de chantier ont eux doublé en deux ans. Vos travaux se passent bien et puis un jour plus personne, les ouvriers ne viennent plus et le patron ne répond plus au téléphone. Pour éviter d'en arriver là, David Rodriguez, responsable de l'immobilier au sein de la CLCV, donne quelques conseils : "Il faut choisir avec précaution son entreprise. Le moyen le plus simple c'est le bouche à oreille. Autre point : toujours lire le contrat avec attention et être vigilant dans la réception des travaux". 

Et si tout ne se passe pas comme prévu : "Il faut être extrêmement réactif dès que l'on constate un vice, en faire état aux professionnels". Pensez également à prendre des photos pour constituer un dossier le plus complet et précis possible.