Les filles, sept conseils en matière de séduction

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le premier pas, le premier soir, l'avalanche de textos... comment faire face à toutes ces situations ? Réponses avec la journaliste de Elle, Florence Besson.

Que les femmes soient célibataires, en couple depuis peu, ou dans une relation qui dure, la journaliste Florence Besson auteure du livre L’amour à la Parisienne a livré dans Il n'y en a pas deux comme elle des pistes en matière de séduction. Voici une petite liste de commandements pour vous aider en la matière.

Faut-il faire le premier pas ? La règle d'or est celle- ci : "pas d'abordage". Oui, le monde est moderne, les femmes font parfois le premier pas. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Vous serez peut-être déçu(e), mais apparemment non, il ne faudrait pas se lancer. "Je sais que j'ai l'air un peu rétrograde, mais j'estime qu'il ne faut pas, assène la journaliste. Parce qu'il faut laisser de la place aux fantasmes, à l’érotisme qui se situe justement dans cette parenthèse entre soi et l'autre."

A table, il n'a pas payé l'addition... "On estime que c'est assez dramatique parce que l'on reste vieux jeu. Ce n'est pas une histoire d'argent mais d'attention. S'il ne paye pas, c'est qu'il n'est pas très généreux."

Faut-il coucher le premier soir ? "Le numéro de téléphone, on donne. Inutile de jouer ou de ne pas être soi-même." Le scénario n'est pas le même pour savoir s'il faut coucher le premier soir. "C'est non", conseille Florence Besson, sauf s'il est question d'amusement passager. "L'idée, c'est de suivre son désir et de ne pas juste se dire 'ça fait cool'. On peut se faire à ce vieux plaisir démodé d'attendre un peu."

Que faire s'il ne rappelle pas ? "On va en trouver un autre, on va pleurer, on va voir ses copines." La journaliste rappelle d'ailleurs que l'amour n'est pas tout et que plein de femmes célibataires ont eu des vies magnifiques. "Il y a mille autres choses dans la vie".

Que faire de ses fantasmes à lui ? "Ce qu'il faut entendre, ce n'est pas tant le fantasme mais que l'autre est capable de se mettre à nu. Après à vous de savoir, si vous avez envie d'y aller ou pas."

Faut-il tout se dire ? Par exemple, si on a eu envie d'embrasser quelqu'un d'autre... "Absolument pas !", répond catégoriquement la journaliste. Et si l'on a envie de se marier ou d'avoir des enfants, faut-il en parler ? La réponse est cette fois oui, toujours pour répondre à ce leitmotiv d'oser être soi-même. (Signalons néanmoins que les garçons de la régie ont conseillé de ne pas faire cet aveu au bout de deux jours).

Et s'il est marié ? "A vous de voir..."