La Guadeloupe reconnue en situation de calamité agricole après les tempêtes de septembre

  • A
  • A
La Guadeloupe reconnue en situation de calamité agricole après les tempêtes de septembre
les propriétaires de cultures de bananes, de tomates, de christophines, de maraîchage sous abri et de papayes pourront demander des indemnisations. Image d'illustration. @ FERNAND BIBAS / AFP
Partagez sur :

L'île des Antilles a vu ses cultures endommagées par une onde, puis une tempête tropicale en septembre dernier. 

Le préfet de Guadeloupe a signé un arrêté portant la reconnaissance de "l'état de calamité agricole pour l'ensemble des communes de Guadeloupe à la suite du passage de l'onde tropicale 30 des 4 et 5 septembre 2016 et de la tempête tropicale Matthew du 28 septembre", a indiqué mardi la préfecture du département.

Plusieurs cultures endommagées. Ces épisodes météorologiques violents ont sinistré les cultures de bananes, tomates, christophines, maraîchage sous abri et papayes, a précisé la préfecture.

Indemnisations possibles. Dès la publication de l'arrêté, "dans les prochains jours", les agriculteurs concernés par ces sinistres pourront commencer les démarches de demande d'indemnisation, a ajouté la préfecture, en remplissant des dossiers de demandes d'indemnisation disponibles sur le site internet de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF).