Fraude à la carte bancaire : peut-on être indemnisé après avoir été négligent ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Vous avez été victime d'une utilisation frauduleuse de votre carte bancaire mais vous ne savez pas si votre banque va accepter de vous rembourser ? Voici ce que vous devez savoir.

Roland Pérez vous informe chaque matin sur vos droits, dans le Kiosque du petit matin, sur Europe 1.

Une fraude à la carte bancaire peut rapidement coûter très cher. Et les banques peuvent parfois se montrer réticentes à rembourser leurs clients qui ont fait preuve de négligence. Pourtant, en demandant un remboursement, vous êtes dans votre bon droit, et ce même en cas de "négligence avérée" de votre part.

"Le système bancaire est présumé responsable." Depuis une décision de la cour de Cassation, le 12 mai 2017, "quel que soit votre comportement, et même si vous avez tardé à informer votre banque" d'une opération frauduleuse, la banque doit vous rembourser l'ensemble des dépenses faites par les fraudeurs, explique Roland Perez, juriste et chroniqueur, jeudi sur Europe 1. Et cela est valable "même si vous avez laissé votre code confidentiel dans votre portefeuille avec votre carte bancaire" car "le système bancaire est présumé responsable" de l'ensemble des transactions.

A partir du moment où vous avez demandé le remboursement, la banque a 30 jours pour vous rembourser l'intégralité des sommes, comprenant les frais bancaires et les frais d'opposition. Dans le cas contraire, la banque sera "condamnée à des indemnités de retard". En cas de complication, l'association France Conso Banque (0892 231 046) peut vous venir en aide.