Six mois plus tard, quel serait le résultat du premier tour de la présidentielle ?

  • A
  • A
Six mois plus tard, quel serait le résultat du premier tour de la présidentielle ?
Emmanuel Macron est arrivé au tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 24% des voix le 23 avril 2017.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Un sondage Ifop réalisé pour le JDD révèle que, six mois après le premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron recueillerait 28% des suffrages au lieu des 24% réalisés au mois d'avril.

SONDAGE

Six mois plus tard, les résultats du premier tour de l'élection présidentielle seraient-ils bouleversés ? La réponse est non, si l'on en croit un sondage Ifop publié dans le JDD, dimanche. Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouveraient à nouveau opposés au second tour.

Quatre points de plus pour Macron. Si la seconde réaliserait un score de 0,2 point supérieur à celui du 23 avril 2017, le candidat d'En marche! (désormais La République en marche!), en revanche, remporterait aujourd'hui ce premier tour avec une avance beaucoup plus confortable : 28% des suffrages au lieu des 24% obtenus six mois plus tôt. Le sondage indique par ailleurs que 12% de ceux qui ont voté pour Macron au premier tour, ne feraient pas le même choix si l'élection présidentielle devait avoir lieu aujourd'hui.

Fillon, la dégringolade. Mais pour savoir où l'actuel chef de l'Etat irait chercher ses quatre points supplémentaires, il faut regarder vers la droite. Et plus précisément du côté de François Fillon, qui réaliserait un score de 15% contre 20% à l'époque. Les électeurs du candidat LR il y a six mois seraient aujourd'hui 19% à jeter leur dévolu sur Macron. Si on regarde plus loin, 36% de ceux qui ont voté en faveur de Nicolas Sarkozy au premier tour en 2012, glisseraient le nom de Macron dans l'urne cinq ans et demi plus tard.

Mélenchon aussi en baisse. Jean-Luc Mélenchon, lui non plus, ne ferait pas mieux si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu en ce mois d'octobre 2017. Sa baisse, de 19,6% à 18%, reste toutefois moins prononcée que celle de François Fillon. A noter tout de même que 7% des électeurs du candidat de La France insoumise au mois d'avril se tourneraient désormais vers Emmanuel Macron.

Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1.908 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 2.025 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après satisfaction par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 13 au 18 octobre 2017.