Présidentielle : cinq chiffres étonnants sur le second tour

  • A
  • A
Présidentielle : cinq chiffres étonnants sur le second tour
Dimanche, Emmanuel Macron a largement battu Marine Le Pen au second tour. @ AFP
Partagez sur :

Abstention, égalité parfaite, défaites locales… Plusieurs situations insolites émaillent les résultats du second tour de l’élection présidentielle.

Des endroits où l’abstention a dépassé les 50%, des communes où Marine Le Pen n’a récolté aucune voix en 2017, des villes qui n'ont pas réussi à départager les deux candidats... Le second tour de l’élection présidentielle, qui a vu la victoire d'Emmanuel Macron sur Marine Le Pen, dimanche, a généré quelques situations surprenantes.

  • Des claques locales pour Le Pen et Dupont-Aignan

On aurait pu penser que Saint-Cloud et Yerres allaient massivement voter Front national, la première étant la ville où se trouvent la villa familiale des Le Pen et l’ancien siège du parti, la deuxième ayant pour maire Nicolas Dupont-Aignan, récent rallié de l’eurodéputée FN. Il n’en est rien : Marine Le Pen a récolté 14,6% à Saint-Cloud et 31,53% à Yerres. Autant de claques locales qui, symboliquement, sont difficiles à encaisser pour la candidate défaite. Dans le Sud-Est, le Front national essuie également quelques revers, alors qu'il est localement bien implanté. Emmanuel Macron, lui, n’a pas sombré dans son fief d’Amiens, où il récolte 72,6%.

  • Ces communes qui n'ont pas su trancher entre Macron et Le Pen

Les électeurs de ces trois communes des Bouches-du-Rhône, du Bas-Rhin et de Pont-sur-Yonne se sont-ils concertés avant de se rendre aux urnes ? Toujours est-il qu’ils n’ont pas réussi à départager Marine Le Pen et Emmanuel Macron, chacun obtenant exactement 50% des voix, dimanche.

  • Ces territoires avec plus de 50% d’abstention

L’abstention du second tour n’avait pas été aussi élevée depuis 1969 et le duel entre Alain Poher et Georges Pompidou. A 25,38% au niveau national, l’abstention dépasse pourtant les 50% dans cinq territoires d’Outre-mer : Saint-Martin/Saint Barthélémy (64,66%), puis la Guyane (58,07%), Mayotte (54,25%), la Polynésie (53,11%) et la Guadeloupe (50,77%). Dans sa globalité, l’Outre-mer français a majoritairement voté pour Emmanuel Macron.

  • Ces communes qui ont un résultat identique aux chiffres nationaux

66,1% pour Emmanuel Macron, 33,9% pour Marine Le Pen. Voilà les résultats nationaux du second tour, mais huit communes ont également obtenu ces chiffres-là. Figurent dans cette liste des petites villes comme Saint-Pierre-la-Cour (Mayenne), Noaillan (Gironde) ou Leuhan (Creuse), où le nombre d’inscrits ne dépasse pas les trois chiffres. Pourtant, le rapport entre Macron et Le Pen est aussi le même à La Bazoge (Sarthe), Pleslin-Trivagou (Côtes-d’Armor) et Laigné-en-Bain (Sarthe), communes entre 2.000 et 4.000 inscrits.

  • Ces communes sans aucune voix pour Le Pen

Au premier tour, aucun bulletin pour Marine Le Pen n’avait été glissé dans les urnes de leurs bureaux de votes. Quinze jours plus tard, dans 18 communes, la candidate frontiste n’a pas toujours pas récolté une seule voix. Essentiellement situés dans le Sud-Ouest, ces petits villages ont, bien souvent, moins d’une centaine d’inscrits. A l’inverse, deux communes rurales de Lorraine se retrouvent avec 0% des voix pour Emmanuel Macron.