Philippe dans le trio de tête, Macron marque le pas

  • A
  • A
Philippe dans le trio de tête, Macron marque le pas
Avec 53% d'opinions favorables, le Premier ministre n'est devancé que par Nicolas Hulot (62%) et Alain Juppé (57%).@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

Derrière Nicolas Hulot et Alain Juppé, le Premier ministre est l'un des responsables politiques qui recueille le plus d'opinions favorables, quand Emmanuel Macron est huitième, selon un sondage publié mardi.

Édouard Philippe (-1) se maintient dans le trio de tête des responsables politiques dont les Français ont une bonne opinion et Emmanuel Macron (-2) marque le pas, selon un sondage Ifop-Fiducial* diffusé mardi.

Hulot et Juppé devant Philippe. Avec 53% d'opinions favorables, le Premier ministre, en légère baisse, n'est devancé que par Nicolas Hulot (62%, +3) et Alain Juppé (57%, -3).

Un Français sur deux a une "mauvaise opinion" de Macron. En huitième position, le chef de l'État perd pour sa part deux points à 47% et un Français interrogé sur deux (51%) a une "mauvaise opinion" de lui, selon cette enquête pour Paris Match et Sud Radio.

Pécresse en hausse, Wauquiez en baisse. En pointe ce mois-ci, la présidente LR de la région Île-de-France Valérie Pécresse progresse de 9 points, avec 50% d'opinions positives. Loin derrière, le président du parti Les Républicains Laurent Wauquiez perd pour sa part 3 points à 32%. Autres mouvements significatifs, Jean-Yves Le Drian perd 5 points avec 48% de bonnes opinions, Anne Hidalgo en gagne 4 à 45% et Benoît Hamon chute de 8 points à 36%.

Plutôt Hidalgo que Griveaux. Dans l'optique des municipales à Paris, 49% des personnes interrogées disent par ailleurs préférer la maire sortante Anne Hidalgo au porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux (33%), auquel on prête des ambitions dans la capitale. Les seuls sympathisants de La République en marche penchent également pour Mme Hidalgo, avec 51% de réponses favorables contre 40% à Benjamin Griveaux.

* Enquête réalisée par téléphone du 8 au 9 juin auprès de 1.008 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.