Pas de candidat France insoumise face à des communistes ayant parrainé Mélenchon

  • A
  • A
Pas de candidat France insoumise face à des communistes ayant parrainé Mélenchon
Le comité électoral a pris sa décision lors d'une convention nationale des candidats de La France insoumise à Villejuif.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Cette annonce intervient quatre jours après l'annonce qu'il n'y aurait pas d'accord national pour les législatives entre les deux forces politiques.

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon ne présentera pas de candidats aux législatives face à des députés communistes sortants ayant parrainé la candidature présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, a annoncé samedi son directeur de campagne, Manuel Bompard.

Décision du comité électoral. "Le comité électoral a décidé que nous ne présenterions pas de candidats là où des communistes sortants ont adressé leur parrainage à Jean-Luc Mélenchon", a déclaré Manuel Bompard lors d'une convention nationale des candidats de La France insoumise à Villejuif, dans le Val-de-Marne, quatre jours après l'annonce qu'il n'y aurait pas d'accord national pour les législatives entre ces deux forces politiques qui s'étaient alliées pour la présidentielle.

Cette déclaration intervient alors que, après des mois d'une entente fragile, le Parti communiste et La France insoumise ont renoncé il y a quatre jours à trouver un accord pour les législatives, un échec dont les états-majors se rejettent la responsabilité. "Certains dirigeants s'en prennent à nous, nous ne voulons pas entrer dans ces polémiques", a seulement dit Manuel Bompard samedi.

Devenir la première force d'opposition à gauche. Cette convention nationale de La France insoumise doit permettre aux candidats venus de toute la France de lancer véritablement la campagne pour les législatives des 11 et 18 juin, dont l'objectif est de faire du mouvement la première force d'opposition à gauche, pour "refuser de donner les pleins pouvoirs au gouvernement Macron".

"C'est une grande fierté que de voir revenir dans le combat civique des gens dégoûtés de la politique", a déclaré Manuel Bompard, assurant que "tout cela ne s'arrêtera pas aux législatives". "Le rassemblement", a-t-il poursuivi, "ne peut se faire au détriment d'une cohérence politique", ajoutant: "Nous avons proposé un cadre cohérent et homogène, La France insoumise, et un programme."

"À tous ceux qui regardent vers nous, nous leur disons 'ne regardez pas l'ancien monde, venez avec nous construire le monde nouveau' ", a lancé Manuel Bompard. "Nous ne demandons à personne de déchirer sa carte de parti." "Pour être efficaces, nous devons être cohérents dans la lignée de la présidentielle et c'est à cette condition que nous pourrons obtenir la majorité", a-t-il aussi souligné.