Martine Aubry : Valls-Macron, "qui se ressemble, s'assemble"

  • A
  • A
Martine Aubry : Valls-Macron, "qui se ressemble, s'assemble"
La maire socialiste de Lille, soutien de Benoît Hamon, a estimé mercredi que le ralliement de l'ancien Premier ministre à Emmanuel Macron n'était "pas une surprise".@ AFP
Partagez sur :

La maire socialiste de Lille, soutien de Benoît Hamon, a fustigé mercredi le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron.

Finalement, "qui se ressemble, s'assemble". Mercredi, la maire PS de Lille, Martine Aubry, soutien de Benoît Hamon pour la présidentielle, a estimé que le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron n'était "pas une surprise". Lors d'une visite d'usine de wagons à Douai en compagnie de Benoît Hamon, l'élue a salué les valeurs défendues par le candidat socialiste à la présidentielle. "On est dans quelque chose de naturel alors que Benoît défend des valeurs, la politique au bon sens du terme, il a une vision de la société pour qu'elle soit plus juste et plus écologiste".

"Quand l'envie du pouvoir est en premier lieu". "Je pense que quand on ne respecte pas la parole donnée -et je pense à (ce qu'a fait) Macron avec le président de la République ou à Valls- quand les idées passent au second plan, quand les intérêts personnels et l'envie du pouvoir pour le pouvoir sont en premier lieu, eh bien on se ressemble et on s'assemble", a encore insisté la maire de Lille.

"Écœurée". Martine Aubry a rappelé au passage son engagement aux côtés de François Hollande, qui l'avait battue lors de la primaire socialiste en 2011. Le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron, "ce n'est pour moi pas une surprise ni même une tristesse si ce n'est de se dire que la démocratie doit être respectée. Je l'avais fait, moi, au soir du deuxième tour quand François Hollande avait gagné la primaire".



"Je comprends que certains Français soient écœurés, je le suis aussi. Cette campagne, avec les affaires Fillon et Le Pen, ne parle pas des vrais sujets des Français", a encore relevé l'ancienne ministre du Travail. Martine Aubry devait tenir un meeting avec Benoît Hamon mercredi soir à Lille.