Marine Le Pen : "un débat qui a bousculé un peu les codes"

  • A
  • A
Marine Le Pen : "un débat qui a bousculé un peu les codes"
Marine Le Pen a jugé jeudi que le débat télévisé qui l'a opposée à Emmanuel Macron mercredi soir avait "bousculé un peu les codes", @ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

La candidate du FN a estimé que le débat télévisé, "sévère", avait "bousculé les codes", très important pour "réveiller les Français". 

C'était son premier débat d'entre-deux tours. Au lendemain de ce duel "électrique", Marine Le Pen a jugé que le débat télévisé qui l'a opposée à Emmanuel Macron avait "bousculé un peu les codes", mais que c'était "important de réveiller les Français" sur BFMTV et RMC

"On est en désaccord sur tout". La candidate du FN a d'abord reconnu que ce débat s'était déroulé "un peu en dehors des codes" mais que s'il avait été "sévère, il était nécessaire qu'il soit sévère parce que l'enjeu est fondamental". Selon elle, "c'est la première fois qu'il y a véritablement un débat entre deux personnes qui ont une vision aussi opposée du projet à mettre en oeuvre", soulignant qu'avant, "il s'agissait de choisir entre 'a et a prime', car en réalité ils étaient d'accord sur tout (...). Là c'est vrai qu'on est en désaccord sur tout".

"Le chouchou du système". "C'est peut-être cela qui a bousculé un peu les codes, mais c'était important de réveiller les Français", a-t-elle estimé. La député européenne a ensuite expliqué avoir "surtout décidé de lever le voile (...) sur qui est Emmanuel Macron", "parce que le moins qu'on puisse dire c'est que le fait d'être le chouchou du système (...) n'a pas permis d'avoir une vision très claire sur la personnalité d'Emmanuel Macron et surtout sur son parcours politique". Un rideau qu'il fallait déchirer selon elle, car "il s'est présenté comme un homme neuf, nouveau, qui ne sortait de nulle part (...), or il sort du gouvernement de François Hollande".