Législatives - Najat Vallaud-Belkacem : "c’est une pause qui m’attend"

  • A
  • A
Législatives - Najat Vallaud-Belkacem : "c’est une pause qui m’attend"
Partagez sur :

L’ancienne ministre de l’Education a reconnu sa défaite dimanche soir dans le Rhône. En affirmant qu’elle continuerait à se battre pour ses convictions politiques.

Najat Vallaud-Belkacem a reconnu sa défaite dimanche soir au second tour des élections législatives. "Après six ans d’une vie publique et d’efforts considérables, c’est une pause qui m’attend", a lancé l’ex-ministre de l’Education nationale, qui a recueilli, selon des résultats partiels, environ 40% des voix, après 16,54% au premier tour. C'est son adversaire de La République en marche!, Bruno Bonnell, qui l'emporte

"A très vite". "Nous avons fait une très, très belle campagne", a toutefois affirmé Najat Vallaud-Belkacem. "Ce que je retiens de cette campagne, au-delà du taux d’abstention et de cette vague aux airs d’irrationnel, c’est qu’un grand nombre de nos électeurs ont été désorientés par le quinquennat dont on sort", a-t-elle poursuivi. "Je laisse à d’autres l’intermittence des convictions politiques. Chez moi, l’engagement politique ne dépend pas d’un mandat. Les Villeurbannais doivent savoir qu’ils peuvent compter sur moi. Je leur dis à très vite", a conclu l’ancienne ministre.