Législatives : "Hollande nous a tout fait perdre", accuse Gérard Filoche (PS)

  • A
  • A
Législatives : "Hollande nous a tout fait perdre", accuse Gérard Filoche (PS)
Le socialiste accuse "les socialistes à la Macron, à la Hollande, à la Valls" d'être responsables de cette défaite.@ ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :

Le frondeur PS Gérard Filoche a accusé lundi matin l'ancien président et sa politique menée pendant cinq ans d'être responsables de la défaite du parti aux législatives.

VIDEO

C'est un énorme coup de gueule qu'a poussé lundi matin Gérard Filoche. La figure de l'aile gauche du PS a fait part de sa colère devant le siège du parti à Paris, au lendemain du premier tour des législatives qui a vu une défaite historique des socialistes. "Ça fait 5 ans que je dis qu'on va dans le mur. Alors quand on va dans le mur, ça fait mal", a réagi l'ancien inspecteur du travail face à la presse, dont Public Sénat, avant la tenue du bureau national du PS. 

"On pouvait ne pas faire la loi El Khomri". Et Gérard Filoche de se lancer dans une tirade pleine de rancœur contre la politique menée sous le quinquennat Hollande : "On pouvait changer à tout moment (…) On pouvait ne pas faire la loi El Khomri, on pouvait ne pas faire le CICE, on pouvait ne pas s’engluer dans la déchéance de nationalité. On avait tout, la gauche, en 2012, absolument tout ! On avait le Sénat, l’Assemblée nationale, les villes, les régions", rappelle celui qui a soutenu Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste, puis Benoît Hamon à la présidentielle. 

"Hollande a trahi la gauche".Gérard Filoche accuse directement l'ancien président de la République d'être responsable de cet effondrement du PS aux législatives : "Hollande nous a tout fait perdre. Hollande, pendant 5 ans, a trahi la gauche. Et pendant 5 ans, la gauche, au lieu de faire une politique de gauche, a fait une politique de droite. Et quand on fait une politique de droite, on perd comme on vient de perdre", accuse-t-il de nouveau. Le frondeur, qui appelle à une vraie refondation du parti, veut désormais voir "dégager" "les socialistes à la Macron, à la Hollande, à la Valls". Habitué des coups de gueule, Gérard Filoche avait déjà fait entendre sa voix lors de l'affaire Cahuzac, où il avait fait part de son énervement et de sa vive émotion.

Retrouvez en vidéo le coup de gueule de Gérard Filoche au lendemain du premier tour des législatives :