Hollande fait un lapsus en parlant de crimes de "lèse-majesté" à propos de l'esclavage

  • A
  • A
Hollande fait un lapsus en parlant de crimes de "lèse-majesté" à propos de l'esclavage
François Hollande a fait un lapsus pour son dernier discours officiel, mercredi.@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Au lieu de parler des "crimes de lèse humanité" en évoquant l'esclavage, le chef de l'Etat a involontairement évoqué des "crimes de lèse-majesté", mercredi.

Un lapsus pour terminer le quinquennat. Mercredi, lors de la cérémonie commémorative de l'abolition de l'esclavage, la langue de François Hollande a fourché au cours de son dernier discours officiel : celui qui va laisser sa place à Emmanuel Macron dimanche a évoqué un "crime de lèse-majesté". Il s'est immédiatement repris en parlant de "crime de lèse humanité". 

Rires de l'auditoire. "Il pouvait même arriver que la majesté puisse être lui-même un criminel de lèse humanité", s'est ensuite habilement rattrapé François Hollande, applaudi par son auditoire, qui avait éclaté de rire. 



François Hollande s'exprimait lors de la cérémonie commémorative de l'abolition de l'esclavage, qu'il a présidée aux côtés d'Emmanuel Macron. "Une des dernières, sans doute la dernière, avant que je ne remette la totalité de mes pouvoirs, n'ayez aucune crainte, je n'en garderai aucun autre, à Emmanuel Macron, président élu", a rebondi le chef de l'Etat un peu plus tard dans son discours.