Hollande chute auprès des socialistes, Valls à la hausse

  • A
  • A
Hollande chute auprès des socialistes, Valls à la hausse
La cote de François Hollande chute de 11 points auprès des proches du PS, à 52%.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Selon un nouveau sondage, la cote de confiance de François Hollande reste inchangée, sauf auprès des sympathisants socialistes, qui lui préfèrent Manuel Valls.

La cote de confiance de François Hollande reste stable à un niveau très bas, mais chute de 11 points auprès des sympathisants socialistes, ce qui profite à Manuel Valls, en nette hausse, selon un sondage Harris Interactive publié lundi.

Valls devant Hollande à gauche. Avec 18% de confiance auprès de l'ensemble des Français, le chef de l'État a momentanément enrayé sa dégringolade entamée en début d'année, mais 81% des personnes interrogées continuent de ne pas lui faire confiance. La cote de François Hollande baisse en revanche fortement auprès des proches du PS, à 52% (-11), après la publication du livre d'entretiens du chef de l'État avec deux journalistes, Un président ne devrait pas dire ça, selon cette enquête pour le site Délits d'Opinion. La situation bénéficie à Manuel Valls, qui gagne cinq points en un mois à 27% auprès de l'ensemble des Français. Le Premier ministre progresse notamment auprès des proches du PS, qui sont 63% (+7) à lui faire confiance. Les sympathisants socialistes sont désormais plus nombreux à faire confiance à Manuel Valls qu'à François Hollande.

Juppé loin devant Sarkozy. Alain Juppé reste par ailleurs en tête du classement des personnalités politiques, avec 46% (=) d'opinions favorables, loin devant Nicolas Sarkozy, qui perd deux points à 22%. Avec 73% (+2) de confiance auprès des seuls proches des Républicains, le maire de Bordeaux devance désormais l'ancien chef de l'Etat de dix points (63%, -7) dans cette tranche de l'électorat. Toutefois, l'enquête ne porte pas sur la primaire à droite de novembre elle-même. Emmanuel Macron (36%), Bruno Le Maire (31%) et François Bayrou (31%) gagnent chacun un point, François Fillon deux à 30%. Marine Le Pen et Arnaud Montebourg progressent de deux points à 25%, Jean-Luc Mélenchon est stable à 23%.