Le jour où Serge Moati a mis en place les règles du débat d'entre-deux-tours

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le journaliste et réalisateur Serge Moati, conseiller de François Mitterrand à partir des années 1970, a raconté mercredi sur Europe 1, comment il avait négocié avec l'équipe de Giscard d'Estaing pour établir des règles de débat.

INTERVIEW

Espace qui sépare les candidats, température sur le plateau, dimension de la table, date et durée du débat... Avant que leurs candidats s'affrontent à l'écran mercredi soir, les équipes de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron ont négocié âprement les détails de l'organisation du débat d'entre-deux-tours de la présidentielle. Ce n'est pas nouveau.

La première fois que de telles règles furent mises en place, c'était en 1981. "Mitterrand avait été traumatisé par le débat de 1974 face à Valéry Giscard d'Estaing et il a fallu le tranquilliser. D'où l'établissement de règles avec l'équipe de Giscard", explique mardi sur Europe 1, le journaliste et réalisateur Serge Moati, conseiller de François Mitterrand pendant les débats de l'entre-deux-tours en 1981 et 1988. "Ce qu'on a inventé en 1981 a fait jurisprudence. On est allé ensemble négocier avec le camp adverse toutes les règles. Il n'y avait pas de CSA (conseil supérieur de l'audiovisuel) à l'époque, il n'y avait pas de haute autorité", rappelle-t-il.

"De l'équité, de l'égalité". "Une fois tous les 5 ans ou 7 ans, ce n'est pas mal qu'il y ait quelques règles qui donnent de l'équité et de l'égalité entre les candidats", souligne l'ancien conseiller. "En 1981, cela n'a pas été imposé, cela a été négocié. D'ailleurs le camp de Giscard a tout accepté", se rappelle-t-il.