Contre le FN, Boyer (LR) veut un accord de désistement avec La République en marche

  • A
  • A
Contre le FN, Boyer (LR) veut un accord de désistement avec La République en marche
Gilles Boyer veut que La République en marche et Les Républicains trouvent un accord pour favoriser les désistements pour lutter contre le FN.@ AFP
Partagez sur :

Proche d'Alain Juppé, Gilles Boyer souhaite que son parti passe un accord de désistement avec La République en Marche pour contrer le Front national.

Gilles Boyer, candidat du parti Les Républicains dans les Hauts-de-Seine, a plaidé lundi pour "une stratégie de désistement réciproque" entre Les Républicains et la République en marche, "dans les circonscriptions où le Front national menace de l'emporter" au second tour des élections législatives.

Boyer souhaite "une stratégie de désistement réciproque". "Je demanderai dès demain à ma famille politique de prendre position (...) sur une stratégie de désistement réciproque dans les circonscriptions où le Front national menace de l'emporter", a annoncé Gilles Boyer sur CNews.

"Dans le cas d'une triangulaire où les extrêmes menacent de l'emporter, il faudra que nous ayons une position claire au sein des Républicains", a plaidé le juppéiste, candidat LR dans les Hauts-de-Seine aux élections législatives.

"Nous serons jugés sur la position que nous prendrons à ce moment là". Gilles Boyer a également appelé le parti d'Emmanuel Macron à suivre son initiative : "Je demande que la République en marche prenne aussi position sur une stratégie de désistement réciproque".

En cas de triangulaires, "il faut préparer cette hypothèse parce qu'elle risque de se produire et que nous serons jugés sur la position que nous prendrons à ce moment-là", a répété Gilles Boyer.
L'ancien directeur de campagne d'Alain Juppé a insisté: "Il n'y pas de ni-ni en ce qui me concerne".