Bruno Le Maire (LR) : "je peux travailler dans une majorité de gouvernement" autour de Macron

  • A
  • A
Bruno Le Maire (LR) : "je peux travailler dans une majorité de gouvernement" autour de Macron
@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Le député de l'Eure (LR) a indiqué qu'il pourrait travailler dans une majorité avec Emmanuel Macron, qui a remporté l'élection présidentielle. 

Cela risque de ne pas de plaire à François Baroin... Bruno Le Maire a en effet déclaré qu'il était prêt à "travailler dans une majorité de gouvernement" autour d'Emmanuel Macron, qui a remporté l'élection présidentielle dimanche.

"L'heure est à la France". "Après, c'est mon parti qui fera le choix qu'il voudra bien faire", a estimé le député de l'Eure. Et d'ajouter : "mais entre une logique partisane et une logique d'intérêt général, entre une logique sectaire et une logique au service de la nation, mon choix est fait depuis très longtemps. L'heure est trop grave pour le sectarisme et le côté partisan, l'heure est à la France et à l'intérêt général". 



"Il aura un candidat LR face à lui". Sur Twitter, le député de l'Eure a indiqué vouloir mettre "de côté nos querelles partisanes pour faire de ce quinquennat un quinquennat utile pour la France !", en lançant un appel du pied au candidat d'En Marche!. François Baroin, en charge de la campagne des Républicains aux législatives, a réagi à cette déclaration. Si Bruno Le Maire entre au gouvernement, "il aura un candidat LR face à lui aux législatives". 

Le résultatEmmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, lors d'un second tour marqué par une forte abstention. Emmanuel Macron a obtenu entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir. Le second tour a été marqué par la plus forte abstention depuis 1969, qui devrait selon les sondeurs dépasser les 25%. Contrairement à 2002 où la présence du Front national avait mobilisé, la participation recule nettement par rapport au 1er tour (22,23%).