Attentats : Hollande avec Obama au Bataclan pour rendre hommage aux victimes

  • A
  • A
Attentats : Hollande avec Obama au Bataclan pour rendre hommage aux victimes
@ PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Partagez sur :

Les deux chefs d'Etat se sont rendus devant la salle de spectacle dans la nuit de dimanche à lundi afin de rendre hommage aux 90 personnes qui y ont été tuées.

Les présidents français François Hollande et américain Barack Obama se sont recueillis dimanche soir devant le Bataclan, salle de spectacle parisienne où 90 personnes ont été tuées par des djihadistes le 13 novembre. Ces attentats, les plus meurtriers jamais commis en France, ont fait au total 130 morts et environ 350 blessés, 10 mois après les attaques du 7 janvier qui avaient déjà ensanglanté la capitale.

Dépôt de fleurs. François Hollande et Barack Obama et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont déposé des fleurs devant le bâtiment, situé dans le 11e arrondissement de Paris, avant de se recueillir. François Hollande a ensuite raccompagné le président américain à sa voiture. C'est au Bataclan qu'a été perpétré, en plein concert, l'attentat le plus meurtrier de la série d'attaques djihadistes du 13 novembre à Paris, qui ont également visé plusieurs terrasses de cafés parisiens et le Stade de France. 

Visite sous haute sécurité. Barack Obama a retrouvé le président français devant ce haut lieu du rock juste après son atterrissage à Paris, vers minuit 40, quelques heures avant l'ouverture lundi de la conférence sur le climat (COP21). Cette visite, sous haute sécurité, a été annoncée au dernier moment, alors que dimanche après-midi des militants anti-COP21 ont provoqué des incidents place de la République à Paris, lieu symbolique devenu un "mémorial" des victimes du 13 novembre.

Trudeau, Cameron et Bachelet avant lui. Dimanche, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, également présent en France pour participer à COP21, s'est également rendu au Bataclan avec son homologue français Manuel Valls et Anne Hidalgo, de même que le Premier ministre du Québec Philippe Couillard. David Cameron, chef du gouvernement britannique, s'y était déjà recueilli lundi dernier, et la présidente chilienne Michelle Bachelet s'y est rendue dimanche à la mi-journée pour déposer une gerbe de fleurs. D'autres dirigeants étrangers devraient faire de même dans les prochains jours.