Applaudissements et huées : les militants étaient plus offensifs que Juppé et Fillon

  • A
  • A
Partagez sur :

Les partisans de François Fillon et Alain Juppé ont vécu avec intensité le débat qui opposait jeudi soir les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre.

Match nul ? Pas pour tout le monde. Devant les caméras et micros, le ton est resté cordial, jeudi soir, entre Alain Juppé et François Fillon. Mais les partisans des deux finalistes de la primaire de la droite et du centre, rassemblés chacun de leurs côtés pour suivre la performance de leur champion, estiment que les deux anciens Premiers ministres ont su faire la différence dans le débat qui les opposait avant le second tour, dimanche.

"Il est très à l'aise. Plus que Juppé", jugeait-on dans les rangs des supporters de François Fillon, rassemblés dans un bar parisien. "Il est pugnace Fillon, il en veut. L'autre, c'est un peu pépère quand même." Réponse de Mariana, qui a suivi le débat avec 200 à 300 partisans d'Alain Juppé réunis près de Montmartre : "C'est le meilleur pour la France. Il a beaucoup de charme." Avec son t-shirt et sa casquette Alain Juppé, elle se projette déjà : "C'est un bon président."


"Juppé, c'est le meilleur pour la France"par Europe1fr

L'IVG cristallise les tensions. La tension se fait plus prégnante lorsque les deux rivaux s'expriment sur le sujet polémique de cet entre-deux-tours, les positions de François Fillon sur certaines questions de société et notamment l'avortement. Dans chacune des deux salles, des huées. Et des réactions tranchées. "D'après François Fillon, si on n'est pas une femme, on ne peut pas avoir d'avis sur l'IVG", raille-t-on chez les partisans d'Alain Juppé. "C'est un droit fondamental."

Entendu sur Europe 1
C'est une critique qui est minable.

Parmi les partisans de François Fillon, Ludovic se lève, furieux : "Et voilà Alain Juppé, maintenant, sa stratégie, c’est de dire : "J’ai été attaqué au premier tour, donc maintenant je t’attaque.' C’est une critique qui est minable."

Bière et Marseillaise. Les supporters du maire de Bordeaux, réunis autour des députés Benoist Apparu et Hervé Mariton, profitent également de l'occasion pour dénoncer certaines propositions de François Fillon, notamment sur le temps de travail des fonctionnaires et les suppressions de postes dans la fonction publique. Mais pour Sylvie, le député de Paris a tenu bon : "On a vu l’homme d’Etat qu’il était, qui connaissait ses dossiers sur le bout des doigts. Et on a vu en face quelqu’un qui avait du mal."

"J'ai trouvé que c'était un excellent débat, le meilleur des quatre", salue Isabelle Juppé, naturellement convaincue par la prestation de son époux. "Je l'ai senti en harmonie avec ce qu'il est vraiment : ferme et ouvert." Alain Juppé a ensuite pu rejoindre ses partisans pour partager une bière. Pendant ce temps-là, dans le camp filloniste, certains entonnaient une Marseillaise aux accents de conquête.