13-Novembre : la France, "un pays inquiet mais qui ne renonce pas", estime Jean-Marc Ayrault

  • A
  • A
Partagez sur :

Un an après les attentats du 13 novembre 2015, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault estime que la France est "un pays qui ne renonce pas". 

INTERVIEW

François Hollande a commémoré dimanche matin les attaques du 13 novembre 2015 en dévoilant des plaques en mémoire des victimes sur les différents sites des attentats djihadistes. Invité du Grand rendez-vous, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a tenu a rappeler l'état d'esprit de la France, un an après ces terribles attaques : "un pays inquiet mais qui ne renonce pas". 

Le concert au Bataclan, "un symbole". "C'est un pays inquiet parce qu'il y a une menace mais un pays qui résiste et qui ne renonce pas", estime le ministre des Affaires étrangères, dimanche matin sur Europe 1. "Ce concert avec Sting au Bataclan était un symbole de ce refus de ce que l'on veut nous imposer, c'est-à-dire de renoncer à ce que nous sommes, à notre mode de vie". 

"L'enquête progresse". Un an jour pour jour après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts, Jean-Marc Ayrault a également précisé que l'enquête "progressait". "Grâce en particulier à une coopération très intense avec la Belgique mais aussi avec beaucoup d'autres pays", explique-t-il. 

"Daech est ébranlé". "La coalition internationale que nous menons progresse", assure le ministre des Affaires étrangères sur Europe 1, confiant sur l'issue des batailles de Mossoul et Raqqa. "Le système de pseudo-Etat islamique est ébranlé".