Reprise de Mossoul à l'EI : probablement une question de "jours"

  • A
  • A
Reprise de Mossoul à l'EI : probablement une question de "jours"
La reprise de Mossoul à Daech devrait prendre "quelques jours" selon la coalition.@ DIMITAR DILKOFF / AFP
Partagez sur :

Selon la coalition internationale, la reprise de Mossoul à Daech sera effective dans "quelques jours", mais ce sera au gouvernement irakien d'en faire "l'annonce officielle".

La reprise de la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, au groupe État islamique (EI) par les forces irakiennes est probablement une question de "jours", a indiqué jeudi à Bagdad un porte-parole militaire de la coalition menée par les États-Unis qui combat les djihadistes. L'annonce officielle de la reprise "sera faite par le gouvernement d'Irak. Je ne peux pas fixer de date à sa place, mais je vois ça plutôt en jours qu'en semaines", a déclaré le colonel américain Ryan Dillon dans une vidéoconférence depuis Bagdad.

Leur communication coupée. Les forces irakiennes poursuivaient jeudi leur offensive dans les dernières zones encore détenues par les djihadistes à Mossoul. Selon le colonel Dillon, les djihadistes sont encore présents dans un hôpital dans le nord de la ville et dans la vieille ville de Mossoul, mais leurs communications entre ces deux endroits sont coupées. Avant le début d'une nouvelle attaque des forces anti-terroristes irakiennes (CTS) jeudi matin, les djihadistes tenaient dans la vieille ville une zone d'environ "2 kilomètres carrés", a indiqué le colonel Dillon. "La vieille ville demeure une bataille difficile, dense, suffocante", a souligné le porte-parole.

La reprise d'une mosquée symbolique. Les rues étroites, la présence de civils, les pièges explosifs et "la présence de combattants de l'EI à chaque coin de rue rend la progression des forces irakiennes extrêmement difficile", a-t-il souligné. Mais le "courage" et la "détermination" des forces irakiennes, avec le soutien de la coalition "vont conduire à une libération imminente", a-t-il dit. Les forces irakiennes ont annoncé jeudi avoir repris à l'EI dans la vieille ville le site de la mosquée al-Nouri, où le chef du groupe djihadiste Abou Bakr al-Baghdadi avait fait son unique apparition publique. Cette reprise marque "la fin du faux Etat" des djihadistes, a salué le Premier ministre irakien Haider al-Abadi en anglais sur son compte Twitter.