Élection de Donald Trump : les grands électeurs votent lundi pour la confirmer

  • A
  • A
Élection de Donald Trump : les grands électeurs votent lundi pour la confirmer
Donald Trump a effectué une tournée de remerciement ces dernières semaines.@ MARK WALLHEISER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les Américains ont voté le 9 novembre dernier. C'est maintenant au tour du collège de grands électeurs lundi de confirmer ou non l'élection de Donald Trump.

Un peu plus de six semaines après que les Américains se sont rendus aux urnes, c'est au tour des grands électeurs de voter pour confirmer l'élection de Donald Trump comme 45ème président des États-Unis, lundi. 

Suffrage indirect. Lorsqu'ils se sont rendus aux urnes le 8 novembre, les Américains n'ont en réalité pas directement élu le prochain locataire de la Maison Blanche mais 538 grands électeurs chargés de le faire. Donald Trump a emporté une nette majorité de ces derniers (306), même si sa rivale démocrate Hillary Clinton a engrangé plus de voix. La situation n'est pas inédite : ce fut déjà le cas notamment en 2000 lors de la victoire de George W. Bush face à Al Gore.

La non-confirmation : une situation rarissime. Il est rarissime que les grands électeurs ne suivent pas les résultats des urnes. Dans les quelques cas constatés au cours de l'histoire, cela n'a pas suffi à modifier le nom du futur occupant du Bureau ovale. Une partie du clan démocrate, qui voit dans une présidence Trump un danger pour la démocratie, s'accroche pourtant à l'espoir que plusieurs dizaines de républicains lâchent le tribun populiste. Dans ce cas de figure, il appartiendrait à la Chambre des représentants de désigner le successeur de Barack Obama.

Des appels à la rébellion. Ces dernières semaines, les grands électeurs américains ont été inondés de courriers et de coups de téléphone pour leur demander de changer leur vote. Une représentante de l'Arizona a même reçu jusqu'à 3.000 mails par jour. Même des acteurs célèbres se sont adressés à eux dans un clip vidéo. Une pétition a même recueilli près de cinq millions de signatures. 

Donald Trump a perdu de loin le vote populaire avec presque trois millions de voix de moins qu'Hillary Clinton et surtout, la Russie l'a aidé à se faire élire grâce à ses piratages informatiques : voilà quelques-uns des arguments de ses détracteurs. D'ailleurs, certains grands électeurs ont demandé à être briefés par les agences de renseignements avant de voter.

Un résultat connu d'avance. Mais pour l'instant, un seul grand électeur, Christopher Suprun (Texas) a annoncé qu'il se dédierait et qu'il ne voterait pas Trump. Il en faudrait 37 pour l'empêcher de devenir le 45ème président des États-Unis. Le résultat final pourrait ne pas être connu lundi, les États disposant d'un délai de plusieurs jours pour communiquer leurs chiffres. Le Congrès annoncera quoi qu'il arrive le nom du président élu le 6 janvier à l'issue d'un décompte officiel des votes.

Manifestation anti-Trump à Los Angeles dimanche

Deux mille personnes environ ont manifesté dimanche dans le centre de Los Angeles pour protester contre le programme de Donald Trump en matière d'immigration. "Je veux dire à M. Trump que nous sommes des immigrants, que nous contribuons à la croissance de l'économie", a dit Horalia Jauregui, présent dans la manifestation.

Le rassemblement coïncidait avec la Journée internationale des migrants conçue par les Nations unies pour attirer l'attention sur la détresse des réfugiés à travers le monde. Les manifestants ont défilé dans le calme. Parmi les slogans brandis sur des pancartes, on pouvait lire "Stoppez Trump", "Bienvenue aux réfugiés" ou bien encore "Make America Think Again", détournement du slogan de campagne de Trump "Make America Great Again" (rétablir la grandeur de l'Amérique).

manifestation anti-trump crédit : Chris Schneider / AFP