Crash en Egypte : Obama évoque la "possibilité" d'une bombe à bord

  • A
  • A
Crash en Egypte : Obama évoque la "possibilité" d'une bombe à bord
@ RUSSIA'S EMERGENCY MINISTRY / AFP
Partagez sur :

Le président américain, comme le premier ministre britannique, penche pour la possibilité d'un attentat terroriste via une bombe à bord. 

Le président américain Barack Obama a évoqué jeudi la "possibilité" qu'une bombe soit à l'origine du crash d'un avion russe dans le Sinaï égyptien qui a fait 224 morts tout en soulignant qu'il n'y avait à ce stade aucune certitude. L'Airbus A321 s'était écrasé 23 minutes après avoir décollé. Les recherches se poursuivent pour retrouver les derniers corps et des indices dans une vaste zone désertique.

"Une possibilité". "Je pense qu'il existe une possibilité qu'il y ait eu une bombe à bord et nous prenons cette piste très au sérieux", a déclaré Barack Obama sur la radio Kiro, affiliée au groupe CBS. "Nous ne savons pas encore", a-t-il ajouté.

Terrorisme. Cinq jours après la catastrophe aérienne, la pire qu'ait jamais connue la Russie, les causes du crash de l'Airbus A321 de la compagnie charter russe Metrojet, peu après son décollage de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, ne sont pas officiellement établies. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a réaffirmé mercredi être à l'origine du drame.

Pour Moscou, des "spéculations". Le Premier ministre David Cameron a jugé jeudi "plus que probable" la piste d'une bombe.  Le Kremlin a de son côté qualifié de "spéculations" toute hypothèse sur les causes de l'accident.