Corée du Nord : la presse menace les États-Unis d'une attaque nucléaire

  • A
  • A
Corée du Nord : la presse menace les États-Unis d'une attaque nucléaire
La Corée du Nord se dit prête à riposter en cas d'attaque des États-Unis.@ JUNG YEON-JE / AFP
Partagez sur :

Alors qu'un porte-avion américain a été déployé dans le Pacifique, la presse nord-coréenne menace mardi les États-Unis de riposte nucléaire en cas de frappe.

Les médias nord-coréens ont mis en garde mardi les États-Unis contre une attaque nucléaire, qui serait déclenchée au moindre signe laissant penser qu'ils cherchent à mener une frappe préventive contre la Corée du Nord. La tension est fortement montée ces jours-ci dans la péninsule coréenne, où le Nord pourrait mener son sixième essai nucléaire, tandis que le porte-avion américain Carl Vinson se dirige vers la partie ouest du Pacifique. La Corée du Nord se tient prête à riposter à toute agression américaine, écrit notamment mardi le journal Rodong Sinmun.

"Chaque mouvement de l'ennemi" est surveillé. "Notre puissante armée révolutionnaire surveille chaque mouvement de l'ennemi, et notre arsenal nucléaire est tourné vers les bases d'invasion américaines, non seulement en Corée du Sud et dans le théâtre des opérations du Pacifique, mais aussi sur le territoire américain même", écrit le quotidien officiel. L'Assemblée populaire suprême se réunit mardi en session, comme elle le fait deux fois par an. Lors de ces sessions, des nominations importantes sont formalisées et les objectifs politiques officiellement approuvés.

Le Corée du Sud sur le qui-vive. De son côté, la Corée du Sud a dit craindre mardi des "provocations plus sérieuses" de la part du Nord, notamment sous la forme d'un test militaire. Le président sud-coréen par intérim, Hwang Kyo-ahn, a ordonné à l'armée d'intensifier la surveillance de la Corée du Nord et de rester en contact étroit avec les États-Unis. "Il est possible que le Nord se livre à des provocations plus importantes, comme un essai nucléaire synchronisé avec divers anniversaires et notamment l'Assemblée populaire suprême", a déclaré le président, à propos du parlement nord-coréen. 

Samedi correspond au 105e anniversaire de la naissance de Kim Il Sung, père fondateur de la Corée du Nord et grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong-un. Un défilé militaire devrait avoir lieu alors dans la capitale, Pyongyang. La Corée du Nord marque souvent les anniversaires qu'elle juge importants par des essais nucléaires ou des tirs de missiles.