Cameroun : au moins 32 morts dans plusieurs attentats suicides sur un marché

  • A
  • A
Cameroun : au moins 32 morts dans plusieurs attentats suicides sur un marché
Des soldats au Cameroun. Image d'illustration.@ Reinnier KAZE / AFP
Partagez sur :

Ces trois attentats-suicides ont aussi fait 86 blessés dans un marché de la localité de Bodo, lundi. 

Au moins 32 personnes ont été tuées lundi dans au moins trois attentats suicides sur le marché d'un village de l'extrême-Nord du Cameroun, l'une des pires attaques visant cette région régulièrement attaquée par les islamistes nigérians de Boko Haram.

Quatre filles kamikazes. Ces attentats, parmi les plus meurtriers ayant frappé le Cameroun depuis le début des attaques des islamistes en 2013, ont visé le marché de la localité de Bodo, proche de la frontière avec les bastions nigérians de Boko Haram, qui a rallié l'organisation Etat islamique (EI). "Le premier bilan fait état de 32 morts et 86 blessés", a déclaré le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari. Un triple attentat suicide a été évoqué dans un premier temps. Une source locale évoquait quant à elle quatre kamikazes, des jeunes filles.

1.200 morts depuis 2013. Depuis que les islamistes nigérians ont commencé à attaquer le territoire camerounais en 2013, quelque 1.200 personnes (dont 67 militaires et trois policiers) ont été tuées dans des attaques et des attentats dans la région de l'Extrême-Nord, selon un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. 

Voile intégral interdit. Les autorités camerounaises ont comptabilisé plus de 30 attaques suicides. Elles sont de plus en plus souvent perpétrées par des adolescentes ou des femmes et les marchés sont régulièrement pris pour cible. Pour contrer les kamikazes, les autorités ont banni le port du voile intégral dans plusieurs régions du Cameroun, ce vêtement servant régulièrement à dissimuler des ceintures d'explosifs.