Au Venezuela, une personne meurt lynchée tous les trois jours

  • A
  • A
Au Venezuela, une personne meurt lynchée tous les trois jours
Au Venezuela, la population se fait justice elle-même.@ PEDRO REY / AFP
Partagez sur :

Les morts par lynchage ont été multipliés par six depuis l'année dernière au Venezuela, désormais que la population se fait justice elle-même.

Près d'une personne meurt tous les trois jours après avoir été lynchée au Venezuela où la population excédée n'hésite plus à se faire justice elle-même, selon des chiffres publiés mercredi par l'Observatoire vénézuélien de la violence (OVV). L'organisation estime que 126 personnes sont mortes lynchées en 2016 contre une vingtaine en 2015. "Avec la multiplication du nombre de crimes depuis plus d'une décennie et le sentiment d'un manque de protection, de nombreuses personnes décident de se faire justice elles-mêmes", souligne l'OVV dans son rapport annuel.

La police détourne le regard. Les lynchages de meurtriers ou violeurs présumés ont toujours été fréquents dans le pays, rappelle l'OVV qui observe toutefois que les attaques visent désormais la petite délinquance et que la police détourne souvent son regard. Selon l'OVV, un groupe d'universitaires qui analysent des données collectées auprès de sources policières et des médias, le Venezuela, avec 28.479 meurtres commis en 2016 est le deuxième pays le plus sanglant de la planète derrière le Salvador. Ce chiffre représente 91,8 meurtres par tranche de 100.000 habitants contre 90 en 2015.