À New York, des Musulmans prient au pied de la Trump Tower

  • A
  • A
À New York, des Musulmans prient au pied de la Trump Tower
Des membres de la communauté juive se sont joints à l'événement pour former autour des Musulmans un cercle protecteur au moment de la prière.@ AFP
Partagez sur :

Des membres de la communauté juive se sont joints à l'événement pour former autour des Musulmans un cercle protecteur au moment de la prière. 

EN IMAGES

Jeudi soir, une centaine de musulmans s'est réunie au pied de la Trump Tower, en plein cœur de New York, pour l'Iftar, la prière de rupture du jeûne de Ramadan. Ce rassemblement était aussi l'occasion de délivrer un message de paix et de résistance à la politique anti-islam menée par l'administration Trump, rapporte Nova Planet.



#IftarInTheStreets. Des membres de la communauté juive dont certains membres de l'association Jews for Racial and Economic Justice se sont joints à l'événement pour former autour des Musulmans un cercle protecteur au moment de la prière. Avec le mot-clé #IftarInTheStreets, la foule réunie s'était notamment aussi organisée sur Twitter. Tous ont ensuite partagé un repas au pied de la Trump Tower, symbole du pouvoir et de la fortune du président américain, où vit toujours Melania Trump.

trump600

Crédit Photo : AFP

C'est Linda Sarsour, militante des droits civiques palestino-américaine, qui est à l'origine de cette manifestation. Selon Nova Planet, elle était également l'initiatrice de la Marche des Femmes qui avait drainé des millions de personnes à travers tout le pays, peu de temps après l'élection de Donald Trump.



Juifs et Musulmans ensemble pour une politique sociale. Jeudi, plus d'une centaine de figures de la communauté juive ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils assurent Linda Sarsour de leur soutien, en dépit de nombreuses divergences sur la situation au Proche-Orient. Nova Planet précise par ailleurs que les membres des communautés juives et musulmanes ont à cœur de travailler ensemble pour rétablir la justice et l'égalité sociales qu'ils estiment régulièrement mises à mal par la politique de Donald Trump.