En Lorraine : éleveur cherche parrains pour poules

  • A
  • A
En Lorraine : éleveur cherche parrains pour poules
Noël Stef, éleveur lorrain, espère pouvoir parrainer au moins 530 poules en un week-end.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Un jeune éleveur de Lorraine, dont les poules ont du être abattues en février, espère pouvoir reconstituer son cheptel grâce au parrainage. 

"Parrainer" une poule pour 10 euros, et obtenir en échange des œufs frais... voire une volaille à rôtir : c'est le pari d'un jeune éleveur lorrain qui espère grâce à cette idée reconstituer son cheptel décimé par un problème sanitaire.

"Je compte bien atteindre les 530 poules parrainées d'ici lundi", se réjouit Noël Stef, 31 ans, installé depuis 2012 à Maizières-lès-Vic, en Moselle. "On a même reçu des offres de parrainage depuis le Calvados !", s'amuse-t-il. L'initiative avait permis samedi de faire parrainer 480 poules par 180 volontaires qui, contre 10 euros par gallinacée, recevront d'ici quelques mois des œufs frais bio, des pâtes aux œufs "maison", ou une volaille morte ou vive.

1.400 poules abattues. Noël Stef explique avoir eu cette idée lorsqu'il a été contraint de repartir de zéro, après avoir dû faire abattre en février ses 1.400 poules pondeuses bio, du fait de la présence de salmonelles dans le poulailler. "Le problème avec le bio, c'est que les poules sont élevées en plein air et qu'elles ne prennent aucun antibiotique à titre préventif", explique l'éleveur, qui estime avoir perdu au moins 6.000 euros dans cette mésaventure, et en appelle donc à la bonne volonté des "parrains" pour se refaire.