Cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué son mari violent

  • A
  • A
Cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué son mari violent
Partagez sur :

Bernadette Dimet comparaissait pour l’assassinat de son mari qui l’a persécutée durant plus de 40 ans.

Bernadette Dimet, 60 ans, a été condamnée vendredi à cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué son mari avec un fusil de chasse après des années de violences conjugales. Elle ressortira libre de son procès qui se tenait depuis jeudi à Grenoble. Huit ans de prison avaient été requis à l'encontre de la sexagénaire qui a déjà effectué dix mois de détention provisoire de janvier à novembre 2012.

La préméditation écartée. Accusée initialement d'assassinat, elle a été condamnée finalement pour des faits de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les jurés ont écarté la préméditation mais aussi l'intention de tuer. Cette femme, battue par son mari pendant plus de 40 ans, l'avait tué le 12 janvier 2012, dans la clairière du château d'eau de Parmilieu, non loin de sa maison. L’affaire fait immanquablement écho à celle de Jacqueline Sauvage.