Macron : la campagne plan-plan ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito politique de 6h20 est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Attaquer ou consolider sa base, Emmanuel Macron hésite sur la stratégie à suivre.

Après une prestation prudente mardi lors du Grand débat télévisé, Emmanuel Macron abat une carte importante, ce soir, sur France 2, dans L’Emission politique. Sera-t-il offensif ou bien va-t-il continuer à gérer son avance sur François Fillon ? Selon vous,  le candidat d’En Marche hésiterait sur la stratégie à suivre.

 

Absolument Samuel. Et son équipe  est divisée sur le sujet. D’un côté, il y a ceux qui conseillent à Emmanuel Macron de gérer son avance sur François Fillon. Selon eux, à quoi bon prendre des risques et faire pencher l’embarcation trop à gauche ou trop à droite ? Avec de six à huit points d’avance dans les sondages sur François Fillon, la qualification pour le second tour est dans la poche. De l’autre côté, il y a quelques élus, les rares vétérans de l’équipe qui s’inquiètent de cette fin de campagne "Plan-plan". Le mot n’est pas de moi. C’est François Bayrou qui l’emploi à dessein. Le centriste a quand même trois présidentielles aux compteurs. Et il redoute carrément une "juppéisation" de la campagne de son allié. D’autres parlent de "balladurisation". Allusion claire à ces candidats qui ont cru aux sondages qui les donnaient gagnant et n’ont pas vue le retournement.

 

Justement, Bruno, cela semble se retourner dans les fameux sondages. Il a perdu la tête dans le sondage Rolling Ifop que votre journal Paris Match publie chaque jour

 

Emmanuel Macron a perdu la tête dans le sondage Ifop/Paris Match. Il recule depuis plusieurs jours et voit Marine Le Pen lui repasse devant. On pourrait citer une autre enquête, celle d’Elabe/BFM, dans laquelle le candidat d’En Marche chute de deux points et tombe à 23,5%. Quatre points et demi devant François Fillon. 

Alors Samuel, ne noircissant pas le tableau : sa situation reste bien meilleure que celle de l’ancien Premier ministre mais clairement ça se resserre entre les trois premiers voire même avec Jean-Luc Mélenchon qui est le seul candidat réellement en dynamique.

 

Si on vous suit, ça va veut qu’Emmanuel Macron va se montrer offensif ce soir à la télé ?

 

La campagne "Plan-plan" l’emmène droit dans le mur. Et en même une trop grande embardée pourrait lui être fatale. Attention toutefois au lapin sorti du chapeau à la dernière minute : Sa proposition d’un service militaire d’un mois n’a pas porté ses fruits. Chère et peu crédible a immédiatement jugé la droite. Sa riposte, samedi dernier, contre François Fillon, lui a également fait perdre son image de bienveillance. Vous voyez l’équation n’est pas simple pour Emmanuel Macron. Il a déjà connu des bas après son meeting raté à Lyon en février et ses propos maladroits sur la colonisation en Algérie. Et il a su les surmonter.