First ladies de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : un essai en lien avec les élections américaines

  • A
  • A
Le livre du jour est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

First ladies de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet aux éditions Perrin

Encore un essai en lien avec les élections américaines.

C’est le dernier livre de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet, les deux grands spécialistes des États-Unis. Ils s’intéressent à des personnages un peu particuliers de la politique américaine. Abigail Adams, Dolley Madison ou Edith Wilson, ça vous dit quelque chose ?

Qui sont ces personnes ?

Ce sont les first ladies, les premières dames américaines. Certes, ce ne sont pas les plus faciles. Mais Mary Lincoln, Martha Washington, la first first lady, la toute première ou Jackie Kennedy, ont des noms qui parlent déjà un peu plus.

Tout le livre livre leur est consacré ?

Oui, ça s’appelle First Ladies. À la conquête de la Maison Blanche, chez Perrin et c’est passionnant. Et surprenant, on découvre le rôle politique prépondérant qu’ont joué les premières dames aux États-Unis. Elles ne sont pas juste les maitresses de maison impeccables et élégantes, qui supportent leur mari dans les épreuves du pouvoir. C’est un rôle délicat. "La première Dame doit se montrer charmante sans avoir l’air narcissique, élégante sans paraitre frivole, épouse dévouée mais pas soumise. On attend qu’elle s’engage dans un rôle public sans faire de politique, qu’elle soit bonne conseillère sans être éminence grise". Bref. C’est impossible ! C’est la quadrature du cercle. Et pourtant, la plupart d’entre elles ont réussi le pari et beaucoup ont une histoire au moins aussi fascinante que leur président de mari.

Par exemple ?

Pour n’en choisir qu’une, vous lirez le livre pour les autres, le cas d’Edith Wilson est assez incroyable. Elle était donc la femme de Woodrow Wilson, président de 1912 à 1920. À la fin de son deuxième mandat, en 1919, il est victime d’une attaque cérébrale qui l’affaiblit considérablement et le laisse en partie paralysé. Il est incapable de gouverner un pays. Il aurait même peut-être dû être remplacé, mais non ! C’est Edith qui, contre l’avis de tous les conseillers, prend les choses en mains. Et dans les faits, c’est elle qui va gouverner. Elle va être pendant un an la véritable présidente des États-Unis.  

Et d’ailleurs une autre first lady va peut-être bientôt devenir présidente, Hilary Clinton. First ladies donc, c’est chez Perrin.