La consommation des ménages au plus haut depuis 2011 et la contre-offensive des derniers fidèles de François Hollande : les experts d'Europe 1 vous informent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Les experts d'Europe 1 est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Antonin André, Axel de Tarlé et Anne Le Gall font le point sur l'actualité du jour.

Axel de Tarlé, expert économie

Les Français sortent leur porte-monnaie.
En février, la consommation des ménages a atteint un record historique !

L'Insee a fortement revue à la hausse les chiffres de la consommation des ménages, pour les mois de décembre et janvier tandis qu'en février celle ci a encore augmenté de 0,6 %.
Si l'on regarde le total des achats des ménages, on a battu le record de consommation de 2011, il y a cinq ans.

Comment ça s'explique ?

C'est toujours la même chose, il s'agit de la baisse des prix du pétrole. Puisque l'on fait des économies sur l'essence, on se fait plaisir. Les achats de produits alimentaires ont notamment augmenté de 1,5 % en février tandis que les équipements pour la maison ont grimpé de 3,1 % sur les produits électroniques comme les tablette.

Ces bons chiffres sur la consommation, est-ce bon pour la croissance ?

Bien sûr, car cela confirme le parfum de reprise économique.
Mais le problème c'est que c'est un fusil à un coup car on profite de la baisse des prix de l'essence pour acheter des ipad ou des tablettes fabriquées en Chine.
Ça ne donne pas, ou peu de travail aux entreprises français. D'ailleurs, si vous regardez les importations, elles ne cessent d'augmenter avec + 6 % l'an dernier, hors énergie.
C'est tout le problème de l'appareil productif français : nos entreprises peinent à répondre à cette demande, à cet appétit de consommation, d'où toute la politique du gouvernement en faveur des entreprises, pour leur compétitivité.
Les résultats peinent à venir et l'investissement de nos entreprises reste faible.


Antonin André, expert politique

Fin de semaine compliquée pour le Président de la République, il y a ceux autour de lui qui n’y croient plus, vous nous le révéliez hier, et il y a les autres, le carré de fidèles, qui ont décidé que c’était le moment de riposter. On va les entendre.

"On n’est pas encore mort" c’est l’écho, la riposte à l’abattement que je vous décrivais hier. Ordre de mobilisation lancé par l’ami du Président de la République, en l’occurrence le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll, directeur de campagne autoproclamé de François Hollande. Selon lui, le meilleur moyen de sortir de cette mauvaise passe c’est de lancer la campagne présidentielle dès maintenant. Stéphane Le Foll prépare une grande réunion publique, un meeting avec des ministres, des écologistes et des radicaux, à Paris fin avril.
 
Un meeting de campagne présidentielle à plus d’un an de l’échéance ? Pour dire quoi ?
Pour dire à la majorité qu’elle se trompe de cible ! "Eh Oh la gauche !" voilà le mot d’ordre, le slogan de ce meeting "Eh oh la gauche" pour la réveiller. Lui rappeler que l’ennemi à battre en 2017 ce n’est pas François Hollande mais la droite.
La stratégie est assez simple : réactiver le clivage gauche-droite pour sortir du débat mortifère de la gauche contre la gauche entretenu par les frondeurs, les Hamon, les Montebourg ou encore Aubry.
Comment ? En défendant le bilan du quinquennat d’une part et en rappelant les propositions de la droite d’autre part : 100 milliards d’économie au programme sans toucher à l’armée et à la police. Ça veut dire qu’on touche à l’éducation ? à la santé ? aux retraites ? Les arguments sont sur la table il n’y a qu’à s’en saisir.
 
Et les sondages déstastreux ? l’état de l’opinion ? Ça ne décourage pas le directeur de campagne Stéphane Le Foll ?
Le Rorbu, vous connaissez ? Le Rorbu ? Jolie maison de bois sur pilotis dans les Fjords de Norvège avec soleil couchant. C’est la carte idyllique que la Norvège diffuse dans le Monde pour attirer les touristes. Et bien, le Rorbu selon Stéphane Le Foll c’est comme les sondages, c’est trompeur. En Norvège, il y a cinq jours de soleil par an et à moins d’aller dans votre Rorbu avec quatre potes qui jouent à la belote vous risquez une grave dépression.
Moralité ne croyez ni au Rorbu ni aux sondages !